Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Pr. Awa Marie Coll SECK, ministre de la santé : « Nos structures accusent un déficit énorme en biologistes » - 14/12/2012 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le Pr. Awa Marie Coll Seck a invité les scientifiques à réfléchir sur le concept de la biologie délocalisée. Elle présidait, mercredi dernier, à l’Ucad, les 7èmes journées scientifiques de la Faculté de Médecine. Le Sénégal est marqué par un déficit criant en biologistes. Les 7èmes journées scientifiques de la Faculté de Médecine, de Pharmacie et d’Odontostomatologie de l’Ucad se sont déroulées les 12 et 13 décembre 2012.

Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, le Pr. Awa Marie Coll Seck, a vanté les bienfaits de la biologie. Elle a fait savoir que la biologie délocalisée intéresse son département, surtout dans le cadre de la décentralisation. « En réalité, la biologie est un concept novateur qui a pour souci premier une meilleure prise en charge des malades, en rapprochant les outils de diagnostic des sites de soins », a expliqué le ministre de la Santé.
L’autre avantage de la biologie délocalisée est qu’elle permet aux cliniciens de disposer des résultats, des analyses prescrites dans des délais très courts et de pouvoir apporter un traitement adéquat au plus vite. « Seulement, il faut savoir ce qui peut être délocalisé en faisant preuve d’objectivité et comprendre également la pertinence de la délocalisation », a-t-elle indiqué. Malheureusement, les structures de santé sénégalaises ne peuvent pas encore bénéficier de cette technologie. « Nos structures accusent un déficit énorme en biologistes et en techniciens. Pis, elles ont un gros retard en ce qui concerne les équipements dans les laboratoires », a déclaré Awa Marie Coll Seck. Néanmoins, certains labos, grâce à leur réseau très large, ont pu avoir un matériel de qualité. « Mais, il faut reconnaître que nos structures, surtout au niveau décentralisé de la pyramide sanitaire, souffrent énormément, parce que ne disposant pas d’équipements de qualité. Donc, il faut réfléchir sur comment générer les avantages de la biologie délocalisée, en vue de soulager les malades », a lancé le ministre de la Santé et de l’Action sociale.

Le recteur du l’Université de Dakar, le Pr. Saliou Ndiaye, a, quant à lui, mis l’accent sur le thème central de ces journées scientifiques, à savoir « Le stress oxydant et la santé ». Selon lui, c’est un thème pertinent et fédérateur. « Pertinent, car le stress oxydant a un impact négatif sur la santé. Il est au cœur de la physiopathologie de nombreuses maladies aussi bien aiguës que chroniques. Il est pertinent, puisqu’il couvre de nombreux domaines de connaissance, allant de la biologie à la nutrition, en passant par les pathologies qui apparaissent au cours du vieillissement. Il s’agit des cancers, des maladies de dégénérescences nerveuses et cardiovasculaires, etc.», a souligné le Pr. Ndiaye.

E. KALY et Amadou Tidiane Sow (stagiaire)

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !