Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Reproduction prévalence de la stérilité : 10 % des couples sont infertiles - 08/02/2013 - Walfadjri - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’infertilité est un problème de santé publique qui concerne, en moyenne, 10 % des populations africaines. L’assurance est du vice-président du Groupe interafricain de recherche et d’application sur la fertilité (Gieraf). L’infertilité est en train de faire des pas de géant sur le continent africain. 10 % des couples sont, en effet, confrontés à ce problème qui sape le bon fonctionnement et l’épanouissement du couple.

En marge du 4ème Congrès international sur la fertilité au Sénégal, le Président du comité scientifique dudit congrès a animé, hier, une conférence de presse. Il a donné la prévalence du taux d’infertilité au Sénégal en particulier et en Afrique, en général. Pour le Pr Cheikh Tidiane Cissé, «généralement, dans le monde et quel que soit le pays, 10 % des couples sont confrontés à des problèmes d’infertilité ou auront des difficultés à avoir des enfants».

Ce qui, de l’avis du spécialiste, «va nécessiter l’intervention de médecins pour les aider à avoir des enfants».

Pour le cas du Sénégal, l’infertilité, selon Pr Cissé, constitue une situation particulièrement inquiétante où c’est, généralement, la femme qui est indexée. Ce qui n’est pas sans conséquences sociales. En effet, «l’infertilité développe un sentiment de discrimination, de restriction qui peut aller jusqu’à créer beaucoup de désordre dans le couple».

32 % des Pma sont réussies

Face à ce «drame», l’idée est de recourir à la Procréation médicalement assistée (Pma). Une technique qui a été introduite au Sénégal depuis 2007 et a donné des résultats satisfaisants. La gynécologue Rokhaya Thiam Bâ a avancé le chiffre de 32 % de réussite. Au total, précise Dr Bâ, «40 bébés sur 50 grossesses sont nés au Sénégal par la procréation médicalement assistée». Et, tient à rassurer le Pr Cheikh Tidiane Cissé, «les bébés nés de la procréation médicalement assistée sont normaux comme ceux conçus naturellement».

80 à 90 % des causes d’infertilité dues à des séquelles d’infection

Selon le Pr Cheikh Tidiane Cissé, «80 à 90 % des causes d’infertilité sont dus à des séquelles d’infection». Chez l’homme comme chez la jeune femme, il s’agit d’infections causées soit par les Ist, par l’alcool ou par la consommation de cigarette, etc. Des infections qui se sont déclarées dès le jeune âge mais n’ont pas été traitées correctement.

Plaidoyer pour l’accessibilité du traitement

Cela fait plus de 4 ans que le Sénégal dispose du traitement contre l’infertilité. Seulement, ce traitement coûte excessivement cher. Car c’est près de 2 millions de francs Cfa qu’il faut débourser pour y avoir accès. Conséquence : pour des raisons économiques, les couples africains y renoncent. Face à la presse, hier, c’est un plaidoyer qui a été fait à l’endroit du gouvernement sénégalais pour un partenariat public/privé dans le but d’amoindrir les coûts pour les couples qui ont des problèmes de fécondation. En 2009, des spécialistes africains se sont réunis pour mettre en place un groupe de recherche dans le but d’améliorer l’accessibilité du traitement de l’infertilité. C’est dans ce cadre que Dakar va abriter la 4ème rencontre que va organiser la Gieraf, note Pr Cissé. Ce sera ainsi l’occasion de voir comment minimiser le coût pour permettre à plus de couples d’accéder à cette technique.

Magib GAYE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !