Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Seizièmes Journées médicales de Dakar : Pour une médecine plus tournée vers l’humanisme - 07/02/2006 - Le quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

«Aimons, écoutons et aidons, d’abord, nos patients. L’humanisme médical est un humanisme tourné vers l’homme global avec son corps et ses problèmes existentiels, en dehors de toute considération politique, de religion, de race, de classe. Quelle que soit sa situation, sa réputation, ses mœurs ou les sentiments qui peuvent être éprouvés à son endroit. Et une médecine humaine est une médecine qui se préoccupe du malade avant de se préoccuper de la maladie.» Même s’il est vrai que «la science et la technique doivent aider à la promotion de l’humanisme», d’un autre côté, elle «doit humaniser les progrès, leurs avancées de tous les jours». Telle devrait être, aujourd’hui, la médecine à l’aune d’un développement technologique à visage humain, selon le Doyen André Gouazé qui se prononçait, hier, lors de la cérémonie d’ouverture des seizièmes Journées médicales de Dakar dont il assure la présidence.
Cependant, quel canal mieux que la Francophonie pouvait véhiculer ces idéaux d’une médecine tournée vers l’humanisme ? Selon le Doyen Gouazé, sans aucun doute, c’est la Francophonie. Ainsi dira-t-il que «la Francophonie, au-delà de la langue, est une culture et même plus encore, une conception de la culture fondée sur sa diversité et ses richesses, une culture comprise au sens large et tout ce qui touche à l’homme global avec son corps et ses problèmes existentiels. Donc, à la médecine et à la santé».
C’est pourquoi, soutient M. Gouazé : «La francophonie, c’est l’affirmation d’un droit à la différence, et tout particulièrement du droit de ne pas sacrifier à un mode unique de pensée et d’expression. Elle est, enfin, l’affirmation d’une solidarité agissante par la coopération.»

Mais, pour le Doyen André Gouazé, le plus important pour la médecine, est d’arriver à faire prendre davantage conscience aux médecins, qui sont en réalité des véritables «acteurs sociaux», que la médecine doit être enrobée de vertus humaines. Ainsi, déclare-t-il que «l’humanisme médical est un humanisme tourné vers l’homme global avec son corps et ses problèmes, en dehors de toute considération politique, de religion, de race, de classe, quelles que soient sa situation, sa réputation, ses mœurs ou les sentiments qui peuvent êtres éprouvés à son endroit.»
Cet humanisme, en à croire le Doyen Gouazé, «devra tourner, d’abord, vers les patients, tourner vers l’autre, les autres, tous les autres, qui nous entourent et font notre communauté». Il devra aussi emprunter les chemins des discours «positifs» et «constructifs». Ainsi, il exhorte ses collègues à ne pas verser dans la dénonciation de leurs confrères, de se taire à défaut d’en dire du bien. La même attitude de respect doit être observée à l’endroit des «anciens médecins». Pour le Doyen Gouazé, le respect est fondamental à l’endroit de «ceux qui sont sortis», c’est-à-dire les anciens et citant Conficius, il dira : «ll faut savoir aller au-devant de ceux qui entrent, mais il faut savoir accompagner ceux qui sortent.» Dans son propos, le Doyen prône une médecine avec des médecins souriants, d’un sourire franc et sincère, «d’un sourire du Boudha».

Pour conclure, il lance un appel à tous les médecins à être plus «simples» et de garder toujours leur «enthousiasme, la passion, l’humilité, le doute de tous les instants».
Pour une médecine performante et moderne, André Gouazé prône la «compétence scientifique et technique», mais au service de l’humain. Car, selon lui, le défunt Président Houphouët Boigny disait que «l’homme malade n’est pas un homme libre». Allant plus loin, il dira que «la santé est une liberté de base, la première des libertés, celle qui offre à l’homme l’accès aux autres libertés, celles de conduire et gérer lui-même sa propre destinée. Etre en bonne santé, c’est vivre libre. La santé c’est la liberté».

Les seizièmes Journées médicales de Dakar se poursuivront jusqu’à jeudi prochain et regroupent les sommités de la médecine francophone, au Sénégal. Ces dernières vont débattre de plusieurs thématiques, notamment, la problématique de la morbidité en Afrique. Le ministre de l’Education, Moustapha Sourang, en a présidé la cérémonie d’ouverture, en présence des autorités universitaires de Dakar.

Par Yathé Nara NDOYE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !