Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Planification familiale : Podor veut atteindre une prévalence contraceptive de 12.7 % en 2015 - 07/03/2013 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Alors que le Sénégal s’est fixé pour 2015 un taux de prévalence contraceptive de 27 %, le département de Podor veut arriver, à cette date, à 12.7 %. Cet objectif a été réaffirmé au cours d’une session de sensibilisation des populations sur la planification familiale. Le district de santé de Podor vient de procéder à une relance des activités de planification familiale dans le département à travers une journée de sensibilisation.

C’était le 28 février 2013, devant l’hôtel de ville de Podor. Organisée dans les 5 districts des trois départements de la région de Saint-Louis, cette opération de sensibilisation avait pour objectif de montrer que « la planification familiale améliore la santé de la mère, de l’enfant et du nouveau né ». Les «bajaanu Goxx» qui ont abattu un travail remarquable ont, à travers des sketches, invité « à la recherche de la bonne information auprès des points de prestation de service ».

Les questions relatives aux grossesses rapprochées et à l’allaitement au sein ont été longuement débattues. « Nous tenons à expliquer aux femmes et aux hommes quelle est l’importance de la planification familiale, son impact par rapport à la mortalité maternelle et infantile », a confié Mame Amy Sarr, sage-femme à la maternité de Podor. Concernant la prévalence contraceptive, elle a informé qu’au niveau du district sanitaire, des objectifs sont fixés pour 2015, soulignant qu’à l’échelle régionale le taux fixé est de 32 %. « Dans le département de Podor, nous nous sommes fixés un taux de 12,7 %, et pour l’année en cours, nous comptons arriver à 10,7 % », a indiqué Mme Sarr.
Cette rencontre a servi de cadre pour poser des questions aux femmes sur l’espacement des naissances, la durée de l’allaitement au sein etc. Elles ont été nombreuses à recevoir des cadeaux, grâce au concours de l’Ong Terre des Hommes, à la suite des bonnes réponses qu’elles ont livrées.

Signalons que la relance des activités de planification familiale s’est faite en présence du Dr Thiam, médecin-chef du district, et de Mme Nahm Ndèye Bineta Fall, coordonnatrice de la santé de la reproduction dans la région de Saint-Louis. Cette dernière est revenue sur l’allaitement maternel et ses bienfaits. D’abord, en évoquant le saint Coran dans la sourate la « Vache » (Al Baqara) qui dit que « les mères qui veulent faire un allaitement parfait doivent allaiter leurs enfants deux années entières », chapitre IV, verset 232. Mme Nahm a fait savoir que « l’intimité et la connivence qui se créent par l’allaitement permettent au bébé de grandir dans de bonnes conditions qui augurent de bons rapports avec les parents ».

Amadou Diagne NIANG

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !