Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Prévention médicale - lutte contre les accidents vasculaires : le ministre Mansour Sy dépiste «ses» agents - 29/05/2013 - Walfadjri - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Hier mardi, dans le hall du building administratif, fonctionnaires et agents de l’Etat ont bénéficié de séances gratuites de dépistage contre l’hypertension artérielle, le diabète… Une prévention face aux dégâts provoqués par ces maladies qui constituent le premier facteur de risque d’accidents vasculaires. Après le paludisme au mois de mars, le ministère de la Fonction publique s’attaque aux maladies chroniques. Prévu sur deux jours, cet événement qui a débuté hier, est une séance de dépistage gratuit de l’hypertension artérielle et du diabète pour les agents du ministère.

Objectif : «sensibiliser pour éviter les complications et risques d’accidents vasculaires et réduire les solutions thérapeutiques». Pour la seule journée d’hier, près de 174 personnes ont bénéficié des dépistages gratuits. «Nous espérons atteindre les 200 personnes avant la fin de la consultation», fait savoir Samba Diop, délégué médical, membre de l’équipe de dépistage.

Ces séances de dépistage s’inscrivent dans un élan préventif visant à prendre en charge la santé des agents de l’Etat. Selon Mamadou Sow, représentant du ministre de la Fonction publique, ces initiatives consistent en une «sensibilisation pour diminuer au mieux les arrêts-maladies qui peuvent constituer un frein pour le développement du pays». Le choix porté sur les maladies cardio-vasculaires n’est pas fortuit. Celles-ci seraient en deuxième position sur la liste des maladies causant le plus de décès, après le paludisme. En plus des séances de dépistage gratuit sur l’hypertension artérielle et sur le diabète, les agents de l’Etat et les participants ont eu droit à une «sensibilisation sur les facteurs de risques de ces maladies et sur les mesures à adopter pour éviter au mieux les complications».

En livrant cette communication, le docteur Mounir Dia du centre médico-social du ministère en question a beaucoup insisté sur l’hypertension artérielle. Une maladie qui affecte les vaisseaux sanguins et qui constitue le premier facteur de risque d’accidents vasculaires. «L’hypertension est à la fois une maladie et un facteur de risque pouvant provoquer d’autres maladies vasculaires». Et selon le docteur Dia, les personnes hypertendues seraient de l’ordre de 25 à 30 % de la population. D’où la nécessité, recommande t-il, de vérifier régulièrement sa tension.

Il a été question, à travers cette communication, de montrer la «responsabilité des personnes dans la prise en charge de leur propre état de santé». La remarque faite à ce niveau est la «négligence des certaines personnes qui tardent à réagir suite a l’apparition de symptômes ou d’un malaise». Aussi, les comportements alimentaires ont été décriés. Le secrétaire général du ministère de la Fonction publique, Mamadou Sow, venu présider la rencontre, a signifié que la santé a un coût difficile à supporter. «Pour éviter ce coût, il faut revoir un certain nombre de comportements», souligne t-il. Pour réduire les risques d’accidents vasculaires, le docteur Dia recommande la pratique d’activités sportives : «Il faut, au moins, une demie heure de marche 3 a 4 fois par semaine et de façon régulière.» Ces séances de dépistage et de communication sur les maladies cardio-vasculaires ont permis aux agents de la Fonction publique de mieux s’imprégner de la situation et de pouvoir prendre les mesures pouvant réduire les risques d’accidents vasculaires.

Diomma DRAME & Pierre GOMIS

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !