Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Performance des services de santé : la démarche qualité, le passage obligé - 04/06/2013 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La démarche qualité constitue une voie obligatoire et un des meilleurs moyens d’améliorer de manière significative nos systèmes de santé. La conviction est du Pr Souleymane MBoup selon qui d’ici 2016 toutes les laboratoires d’analyses qui ne vont pas passer à la qualité vont être fermés. Il a fait cette annonce hier lundi, à l’occasion du démarrage de l’atelier de formation à l’utilisation de la nouvelle technologie pour assurer la qualité sérologique dans les centres de dépistage du VIH Sida.

Dakar abrite depuis hier lundi 3 juin et ce jusqu’au mercredi 5 courant un atelier de formation sous régional à l’utilisation de la technologie DTS (Echantillon en tube sec), organisé par le laboratoire de bactériologie et de Virologie en collaboration avec l’OMS et le CDC.

Le Professeur Souleymane Mboup a soutenu lors du lancement des travaux que la démarche qualité constitue une voie obligatoire et un des meilleurs moyens d'améliorer de manière significative les systèmes de santé en Afrique. Il a rappelé que ces dernières années, des rencontres ont focalisé l’attention sur l’importance des approches systématiques et normalisées pour le renforcement des services de santé ainsi que la nécessité de mettre en œuvre des normes de qualité dans tous les aspects du secteur.

Pour étayer ses propos, le Pr Mboup a souligné qu’ ‘’une des meilleures stratégies qui se dégage est l’accréditation des services de santé en conformité avec les normes admises, assurant aux patients des prestations fiables afin de permettre aux services médicaux de démontrer le bon fonctionnement d’un système qualité et la compétence technique’’.

Abordant cette question, la représentante du CDC a soutenu que dans le souci d’améliorer la qualité du dépistage du VIH, la ILB a déjà développé un ensemble d’outils simples, pratiques et à faible coût au profit des pays à ressources limitées. Deux de ces outils développés feront l’objet de discussions au cours des travaux de l’atelier de Dakar dont l’échantillon en tube sec ou DTS qui est une méthode alternative destinée à l’évaluation externe de la qualité, développée en 2006.

Cette méthode, selon toujours la représentante de la CDS, a été déployée dans plus de 40 pays et utilisés dans plus de 10 000 postes de dépistages. L’autre outil qui sera développé est le registre standardisé des postes de dépistage qui a pour but de recueillir de façon consistance et uniforme les données de dépistage, mais également d’identifier tout le problème. Au cours de cette cérémonie d’ouverture, les représentants de l’OMS et du ministère de la santé de l’action sont tour à tour revenus sur l’importance de cette formation qui se déroule à Dakar, dont les participants viennent des pays francophones, lusophones et anglophones.

Cheikh Tidiane MBENGUE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !