Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Fiabilité des tests de dépistage du sida : 500 mille personnes auraient reçu un faux VIH en 2012 - 04/06/2013 - Walfadjri - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Avec les dépistages classiques, en 2012, quelques 500 mille personnes auraient reçu un faux VIH. Aujourd’hui, pour donner des services de qualité, les chefs de laboratoires de la sous région optent pour de nouvelles méthodes. Il s’agit de l’échantillon en tube sec, et le registre standardisé des postes de dépistage. En 2012, 50 millions de personnes des pays inclus dans le plan d’urgence du président des Etats-unis en matière de lutte contre le sida (Pepfar) ont été dépistées par le biais de tests rapides.

Avec une marge d’erreur de 1%, environ 500 mille personnes auraient reçu un faux VIH à la fin de l’année 2012. Aujourd’hui, dans le souci d’éviter ces désagréments, et d’améliorer la qualité du dépistage du VIH, les laboratoires de la sous région vont se doter de nouveaux outils. Des outils simples, pratiques et à faible coût pour les pays à ressources limitées. Il s’agit de l’échantillon en tube sec, qui est une méthode alternative pour l’évaluation externe de la qualité. Cette méthode, selon le professeur Souleymane Mboup, directeur du Laboratoire de bactériologie et de virologie (Lbv) permettra un gain de temps, d’argent, tout en ayant la même qualité. Cette méthode existe depuis 2006 dans 40 pays, et est utilisée dans plus de 10 mille postes de dépistage.

Le deuxième outil est le registre standardisé des postes de dépistage. Ceci permet de recueillir de façon consistante et uniforme les données de dépistage. Mais également d’identifier tout problème avec l’algorithme, les tests utilisés en formation ou de mise à niveau du personnel de dépistage. Pour le Dr Mireille Kalou, représentante des Centres de contrôle des maladies (Cdc), il est primordial de s’assurer de la qualité des prestations dans les laboratoires, ainsi que les postes de dépistage les plus reculés, mais surtout «de s’assurer de la précision des résultats dont le suivi et la prise en charge des clients en dépendent».

Etant une place prépondérante dans le diagnostic, la prise en charge et la surveillance des maladies, les laboratoires de la sous région, estime Dr Kalou, ne reçoivent malheureusement pas l’appui ou les ressources nécessaires dont ils devraient bénéficier. C’est pour pallier à ces manquements que le Laboratoire de bactériologie et de virologie de l’hôpital Aristide Le Dantec organise, depuis hier, un atelier sous régional de formation sur l’utilisation des tubes secs pour l’évaluation externe de la qualité sérologique du VIH. L’atelier se déroule au laboratoire de bactériologie virologie de l’hôpital. Une rencontre inter étatique de trois jours qui rassemble les pays francophones et lusophones de l’Afrique de l’Ouest. L’objectif principal est de promouvoir une meilleure compréhension du système de gestion de la qualité dans le laboratoire, de contrôle de qualité interne et externe et test de compétence.

Diomma DRAME

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !