Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Produits contraceptifs : dans les structures de santé, les femmes souvent confrontées aux ruptures de stock - 11/06/2013 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La rupture des produits contraceptifs préoccupe ceux qui sont impliqués dans la planification familiale. Ils demandent aux autorités d’améliorer le taux de prévalence contraceptive. C’était, hier, lors de la rencontre annuelle d’Urban health reproductive initiative. Les travaux de la 3ème rencontre annuelle d’Urban health reproductive initiative (Urhri) ou Initiative de la santé de la reproduction en milieu urbain sont ouverts, hier, à Dakar. La réunion concerne le Nigeria, le Kenya, l’Inde et le Sénégal qui en sont membres.

Ce programme est mis en œuvre par Intrahealth international. Le thème de la rencontre porte sur « Accès à une planification familiale de qualité : soutien des droits des femmes et des jeunes filles à l’accès aux informations et aux services ».

Dans son plaidoyer, le président directeur général d’Intrahealth international, Pape Gaye, a invité les autorités africaines à résoudre le problème de rupture de stock des produits contraceptifs dans les structures de santé. Il a expliqué que les femmes africaines connaissent les bienfaits de la planification familiale. Cependant, elles sont souvent confrontées aux ruptures de produits dans les structures de santé. « Il faut trouver des solutions, parce que tant qu’il y aura une rupture récurrente de stock, on ne pourra pas avoir un programme viable de planification familiale », a lancé M. Gaye.

Il a informé que le Sénégal est en train d’expérimenter le modèle « Push » qui permet d’acheter des produits contraceptifs à la Pharmacie nationale d’approvisionnement et les mettre directement à la disposition du centre de prestation sans intermédiaire. « Ce modèle promet, car il fallait passer par le district avant de recevoir les produits. Nous allons donc continuer à sensibiliser les autorités, pour qu’elles règlent la rupture des stocks des produits de la planification familiale dans les centres et postes de santé », a préconisé le Pdg d’Intrahealth international.

Le secrétaire général du ministère de la Santé et de l’Action sociale, Moussa Mbaye, a expliqué que le modèle « Push », qui a permis au Sénégal de réduire, de façon significative, les ruptures de stock des produits contraceptifs, constitue un levier incontestable de mise en œuvre du Plan national de la planification familiale du Sénégal. Ce dernier s’est fixé comme objectif d’atteindre un taux de prévalence contraceptive de 27 % en 2015
Pour y arriver, le représentant du ministre de la Santé a rappelé que le Sénégal envisage de recruter et de mettre près de 350.000 nouvelles femmes sous méthode contraceptive moderne dans moins de 2 ans.

Moussa Mbaye a informé que, dans le cadre du repositionnement de la planification familiale, le gouvernement a alloué plus de ressources financières à la santé de la reproduction.
Auparavant, le président d’Intrahealth international a fait savoir que les bailleurs ont, pendant des années, financé la planification familiale. Malheureusement, les statistiques n’ont pas bougé. En Afrique de l’Ouest, le taux de prévalence contraceptive ne dépasse pas 10 % dans beaucoup de pays. Mme Persi Sutton de la Fondation Bill et Melinda Gates a salué l’engagement du gouvernement à améliorer les services de la planification familiale dans les zones urbaines et rurales.

Eugène KALY

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !