Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

TAMBACOUNDA - Pour booster le taux de prévalence contraceptive dans la région : L’Ong Msi prévoit de recruter 1.500 femmes d’ici la fin de l’année - 21/09/2013 - Le quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le taux de prévalence contraceptive reste très faible dans la région de Tambacounda, soit moins de 5% contre 12 % pour la moyenne nationale. A cela, il faut ajouter une mortalité maternelle et infantile qui est aussi très élevée. Selon l’équipe de Marie Stopes International (Msi), la région enregistre près de 700 décès de femmes pour 100 mille naissances vivantes, alors que la moyenne nationale se situe à 392 pour 100 mille naissances vivantes.

Cette situation, si on en croit Sanou Gning de Msi, est en partie due aux grossesses rapprochées des femmes qui n’ont pas eu suffisamment de temps pour récupérer, afin de pouvoir supporter de nouvelles grossesses. C’est ce qui a fait d’ailleurs que la région est choisie par l’Ong pour y installer une équipe mobile afin de pouvoir, d’ici la fin de l’année, recruter 1500 nouvelles femmes.

Ce qui aura forcément un impact positif sur le taux de la prévalence contraceptive dans la région, se félicite la directrice du marketing social de Msi. Avant d’indiquer que cette équipe mobile implantée à Tamba est la 4ème que son organisation vient de mettre en place dans le pays. Tout cela, dans le seul but, d’offrir des services de qualité dans le domaine de la santé de la reproduction et en matière de planification, fulmine-t-elle.

Cette équipe, dira-t-elle, va appuyer la région médicale de Tamba ainsi que les différents districts dans l’offre de services de qualité en matière de planification familiale. Elle (l’équipe mobile) ira partout dans la région où il n’y a pas de structure de santé publique de proximité et va leur apporter tous les services nécessaires en matière de santé de la reproduction et de planification familiale, dont les femmes ont besoin, avec la possibilité de choisir la méthode qui leur satisfait.

Toutefois, elle reste consciente, dira-t-elle, qu’il y a de multiples facteurs socioculturels qui bloquent l’avancée de la planification dans la région. Mais, martèle-t- elle, son équipe est prête et suffisamment outillée pour faire face à tout cela, afin de réaliser des progrès, relativement au taux local de prévalence contraceptive.

Aussi, Sanou Gning a-t-elle indiqué que Msi est un des leaders dans le déploiement des équipes mobiles avec une expérience de plus de trente ans maintenant et dans près de 42 pays dans le monde. «Nous en avons l’expérience et l’expertise» clame Mme Gning tout en annonçant que Msi compte mettre tout cela en œuvre au service des populations du Sénégal et de Tambacounda particulièrement, avec le soutien de l’Unfpa, qui est le principal souteneur de Msi.

A propos de l’équipe mobile, elle établit un planning d’intervention suivant les besoins des districts sanitaires avec qui elle élabore un calendrier mensuel de sortie. Elle se déplacera tous les jours sur un site et pourrait y revenir, selon les besoins, précise Sanou Gning.

L’objectif de cette équipe mobile, selon toujours Sanou Gning, est de servir d’ici la fin de l’année 1500 femmes, ce qui représenterait déjà plus de 30% des objectifs, qu’ils se sont fixés pour Tambacounda.

Écrit par Abdoulaye FALL - Correspondant

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !