Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Pour éviter les erreurs médicales : un passionné de la médecine préconise la charte de la confiance - 03/10/2013 - Walfadjri - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Une conférence sur les facteurs humains et sécurité au bloc opératoire s'est tenue, lundi dernier, au centre hospitalier régional de Saint-Louis, dans le cadre des activités de l'association Les Amis de Lille - Saint-Louis. Les conférenciers préconisent un environnement empreint de confiance pour éviter les erreurs médicales.

(Correspondance) - L'instauration d’ «un environnement empreint de confiance». C'est cela que préconise Dominique Arickx, un pilote professionnel, passionné de la médecine. M. Arickx co-animait lundi dernier à l'hôpital régional de Saint-Louis avec son ami Philip Izard, médecin anesthésiste, une conférence sur les facteurs humains et sécurité au bloc opératoire. Le pilote recommande la charte de confiance ou charte d'incitation à la déclaration afin d'éviter les erreurs médicales qui peuvent être dramatiques. Pour lui, dans la médecine, il faut d'abord la confiance et la considération de tous les acteurs. Donner la possibilité à chacun de dire son erreur, «sans avoir peur d'être puni». «Il ne faudrait pas punir la personne qui avoue son erreur, car cela peut arriver à tout le monde. Il faut rendre positive l'erreur, établir une charte de confiance, la volonté de travailler les petits événements avant qu'ils n'arrivent à l'accident du patient», dit M. Arickx.

Dans son intervention, le conférencier a déclaré que quatre-vingts pour cent des erreurs médicales sont le fait de l'homme et peuvent être évitées par une plus grande prise de conscience de la responsabilité des médecins. Il recommande, par conséquent, une communication soutenue entre membres d’une même équipe de médecins.

Dressant le parallèle entre l’aéronautique et la santé, le pilote souligne que ces deux secteurs d'activité ont en commun la nécessité de s’entourer d'un maximum de mesures sécuritaires. Les hommes, les perceptions, les erreurs et les facteurs humains sont les mêmes, estime-t-il. La méthode d'action corrective peut alors être pareille. «Les bonnes pratiques de sécurité en vigueur dans un domaine sont applicables dans l'autre». Parmi ces bonnes pratiques à partager, figure la Check-List. Et «s'est démontré» comme étant sécuritaire. La Check-List atténue les complications post opératoires et cela va jusqu'à diminuer la mortalité, indique Philipe Izard, médecin anesthésiste au bloc opératoire du centre anticancéreux de Toulouse. «C'est très significatif, ajoute le spécialiste, pour la modification d'une prise en charge de comportement humain». Il suffit pour une intervention donnée, «de s'arrêter et d'écouter les différents points de la Check-List, et si tout n'est pas maîtrisé, on n'avance pas».
Le docteur Papa Omar Diaw, ophtalmologue et président de la branche saint-louisienne de l’association Les Amis de Lille - Saint-Louis est d'avis que certains obstacles peuvent être relevés «avec la volonté des uns et des autres, une bonne organisation et l'engagement de tous les acteurs, du chef de service au brancardier». Il reconnaît que la communication est fondamentale dans une équipe où il faut une confiance mutuelle pour réussir. «C'est fondamental, dans une équipe, il faut se dire la vérité et éviter les erreurs pour pouvoir avancer».

Arickx et Izard sont venus à Saint-Louis dans le cadre du rallye Toulouse - Saint-Louis. A la fin de cette conférence, ils ont remis un don de matériel médico-chirurgical, à l'hôpital régional de Saint-Louis dont l’association Les Amis de Lille - Saint-Louis a contribué à la collecte du matériel. Un autre lot composé de matériels scolaires a été attribué à des établissements de la ville.

Aïda Coumba DIOP

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !