Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

L’Institut Pasteur s’équipe d’un nouvel outil de dépistage rapide du paludisme - 23/10/2013 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le Rotary International et l’Institut Pasteur de Dakar unissent leurs forces pour lutter contre le paludisme. L’Institut va mettre au service des populations sénégalaises, une nouvelle machine de dépistage rapide. Cet outil, le dernier-né des nouvelles micro-technologies, permet, sur un simple prélèvement sanguin au bout du doigt, de mesurer l’état de l’immunité contre le plasmodium, parasite responsable du paludisme, note un communiqué parvenu à notre rédaction.

Ce projet, soutenu par le Rotary Club de Paris Alliance et le Rotary Club de Dakar Almadies, permettra de mettre en place un « test rapide d'immunité visant à pouvoir détecter la présence du parasite et adapter efficacement les mesures de prévention et de traitement à divers groupes de personnes à risque », lit-on dans le document. Ce travail préliminaire s’appuie sur les études épidémio-cliniques menées depuis de longues années par les équipes de l’Institut Pasteur de Dakar, en collaboration avec l’Institut de recherche pour développement (Ird) dans deux villages du Sénégal (Dielmo et Ndiop) polarisant 700 personnes. Ces localités sont situées à 280 km de Dakar et à une dizaine de kilomètres de la frontière gambienne, poursuit le communiqué.

Le Rotary, à travers ses donateurs, a financé ce programme à hauteur de 92.800 dollars, soit 45 millions de FCfa. La moitié a servi à l’achat de la machine issue d’une nouvelle technologie et de certains réactifs et l’autre moitié a été utilisée pour les dépenses de terrain ainsi que pour la formation des divers acteurs de cette initiative. Pour rappel, le paludisme est la maladie parasitaire la plus répandue au monde.

Selon les dernières estimations de l’Oms qui datent de mars 2013, 219 millions de cas de paludisme ont été enregistrés, et ils ont causé 660.000 décès dont la plupart surviennent chez des enfants vivant en Afrique. Dans ce contient, chaque minute, un enfant meurt de cette pathologie.

Elhadji Ibrahima THIAM

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !