Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Convention entre l’UGB et la fondation pierre Fabre implantation d’un laboratoire : dépistage néonatal et prise en charge précoce de la drépanocytose bientôt possible au Sénégal - 13/11/2013 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Grâce au concours de la Fondation Pierre Fabre, un projet d’un coût de 347 millions de francs CFA va permettre l’érection d’un centre de recherche sur la drépanocytose à l’Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis. La plateforme comprendra aussi un centre de dépistage néonatal et la prise en charge précoce des syndromes drépanocytaires. Une étape décisive dans la lutte contre une maladie, jusqu’ici.

Une lueur d’espoir apparaît désormais pour le Sénégal avec la signature, hier 12 novembre 2013, à l’Université de Gaston Berger de Saint-Louis, d’une convention entre cette institution et la Fondation française Pierre Fabre. « Le projet permettra la construction et l’équipement d’un laboratoire, ainsi qu’un espace de soins ambulatoires au sein de l’UGB qui fournira les ressources humaines nécessaires (médecins, pédiatres, épidémiologistes etc.), a assuré le professeur Amadou Lamine Guèye, recteur de l’UGB. Le personnel paramédical sera aussi fourni en nombre suffisant par le ministère de la Santé, selon M. Guèye.

Le mal touche 1/10ème de la population sénégalaises selon les chiffres avancés par le professeur Ibrahima Diagne, directeur de l’unité de formation et de recherche (UFR) des sciences de la santé. Pourtant, il n’existe à ce jour, aucun programme national de lutte contre la drépanocytose, qui dans sa forme sévère dite ‘’SS’’, tue 50 % des enfants atteints avant l’âge de cinq ans, a indiqué ce médecin-pédiatre, par ailleurs point focal de la drépanocytose dans la région.

« La plateforme permettra la formation de cadres sénégalais et africains dans le domaine de la drépanocytose, sans occulter le volet recherche qui fera intervenir différents experts de rang mondial à travers des rencontres et séminaires. D’autre part, le volet diagnostic et prévention sera pris en charge avec l’implantation d’un centre de dépistage systématique de la maladie au centre de santé Ousmane Ngom de Saint-Louis », a poursuivi le recteur de l’UGB.

Pour sa part, Mme Béatrice Garette, directrice générale de la Fondation Pierre Fabre a expliqué le choix porté sur la lutte contre la drépanocytose par le fait que « c’est une maladie sous-évaluée et objet de sous-investissements.» Raison pour laquelle sa fondation s’est investie dans lutte contre le fléau depuis 2005.

Cheikh Lamane DIOP

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !