Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Janvier 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Novembre/Décembre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Décembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Cheikh Tidiane Touré: « La chirurgie exige une maîtrise morale, intellectuelle et technique » - 09/12/2013 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Cheikh T ToureLa chirurgie a ses exigences. C’est ce que soutien le Pr. Titulaire de chaire Cheikh Tidiane Touré, qui en a listé quelques contraintes. Cheikh Tidiane Touré a exprimé ses inquiétudes sur le fait que les jeunes se détournent de plus en plus de la chirurgie. Cette désaffection s’oppose aux besoins croissants de cette spécialité médicale. « Partout dans le monde, au Nord comme au Sud, à l’Est comme à l’Ouest, les vocations se perdent, les rangs se dégarnissent, car la pratique est exigeante », a fait savoir l’universitaire.

L’exercice de ce métier requiert, entre autres, des exigences psychologiques, physiques et un minimum de culture de manipulation. « La chirurgie demande une maîtrise morale, intellectuelle et technique, au moment où l’adaptation aux nouveaux outils technologiques devient ardue de jour en jour. Et malheureusement, nous sommes des humains faillibles, même si le mythe nous glorifie », a souligné M. Touré. Ces exigences semblent contraster avec ce que le professeur considère comme une dévalorisation de cette pratique médicale. « Dans nos pays du Sud, la fonction chirurgicale est dévalorisée, les rémunérations peu conséquentes et peu attractives, au regard de la charge de travail, de la pénibilité de la fonction et de la longue période d’apprentissage (douze ans au moins après le baccalauréat) », a-t-il relevé.

Idrissa SANE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !