Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Alimentation du nourrisson et du jeune enfant : un nouveau programme pour accroitre la performance - 25/01/2014 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Porter à 80% le taux d'alimentation appropriée chez le nourrisson et le jeune enfant d'ici 2015 afin de contribuer à l'atteinte des engagements pris par le Sénégal dans le cadre des OMD en matière de santé. C'est le contenu du document de politique de l'Enfant réactualisé qui a été présenté hier vendredi au public en présence de nombreux partenaires du secteur sanitaire.

Le Sénégal veut réduire résolument le taux excessif de mortalité néonatale et infantile liée à l’alimentation. Cette volonté affichée par les autorités sanitaires a été marquée hier vendredi par la présentation du document de politique de l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant au Sénégal (ANJE).

Dans les locaux du ministère de la Santé et de l’Action sociale, cette politique déterminée visant à porter la tendance à 80% du taux nutritionnel, a été largement débattue en vue de la réduction du taux de la mortalité infantile et infanto juvénile qui est respectivement de 47/1000 et de 72/1000. Mais à quelques encablures des échéances de 2015, avec toutes les pesanteurs sociales sur la vie des nourrissons et des jeunes enfants, un pari qui peut paraitre trop ambitieux, voire utopique. Seulement les questions soulevées durant les travaux d’atelier ont permis de cerner toute la problématique.

La coordinatrice du projet au Sénégal Dr Maty Diagne Camara, chef de la Division de l’alimentation de la santé de la reproduction et de la survie de l’Enfant, a su montrer l’enjeu de la malnutrition devenue un véritable frein aux efforts de développement.

En effet, cette préoccupation de santé publique est responsable d’environ 1/3 des millions de décès annuels d’enfants de moins de 5 ans à travers le monde. D’ailleurs des études ont révélé que 2/3 des décès d’enfants de moins de 5 ans sont liés à des pratiques d’alimentation inappropriées durant les premières années. Les mêmes études publiées par le Lancet en 2013 ont établi que 17% et 12% des décès des moins de 5 ans sont attribués au retard de croissance et à l’émancipation précoce.

C’est pourquoi, dira la Coordonnatrice du Projet, les modalités de mise en œuvre de son projet sont articulées aux besoins d’amélioration de l’assistance des mères à l’enfant lors des repas afin que celui-ci ait un apport alimentaire optimal. Une politique développée grâce au renforcement de la contribution du PRN, la mise à contribution de l’Agence Nationale de la Case des Tout Petits à travers « le projet parrainage bébés », et l’établissement de partenariats avec les écoles, les entreprises, les municipalités, les ONG… etc

A la suite de la présentation du projet, d’importantes interventions sont venues enrichir le nouveau document présenté.

Cheikh Tidiane MBENGUE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !