Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Journée Mondiale contre la Rage 2016 - Plus d'informations


Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique

« Chacun d'entre nous a mal à la tête au moins une fois au cours de l'année. Il peut prendre différentes formes et durer de quelques heures à quelques jours. Les maux de tête les plus fréquents sont les céphalées de tension et la migraine. Les femmes ont plus souvent mal à la tête que les hommes. Les causes des maux de tête sont généralement sans gravité mais peuvent plus rarement être un symptôme d'une autre maladie plus sérieuse. »

Quels sont mes symptômes ?

Comment soulager ma douleur ?

Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique pour savoir comment :

  • Identifier le mal en fonction de vos symptômes ;
  • vous soulager efficacement et rapidement ;
  • diminuer les risques de le subir à l'avenir.

Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique

Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Distinction : Dr Ibra Ndoye, lauréat du « Prix Pauline Muhuhu » du leadership de IntraHealth - 01/03/2014 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’ONG IntraHealth international a célébré, jeudi dernier, des prestataires de santé qui se sont distingués par leur engagement pour l’amélioration du bien-être des familles et des communautés au Sénégal. Pour services rendus avec la manière au secteur de la santé, Dr Ibra Ndoye a reçu, jeudi dernier, le « Prix Pauline Muhuhu du leadership » de l’ONG IntraHealth international.

Cette distinction vient ainsi récompenser le travail de ce médecin spécialiste des maladies infectieuses qui a passé plus de 30 années dans la lutte contre le VIH. Dr Ndoye a été honoré pour sa « forte » contribution au maintien du faible taux de prévalence du VIH au Sénégal, à l’impulsion de la mise en place de la multisectorialité dans la lutte contre le VIH, à son travail au sein de l’initiative d’accès aux antiviraux (Arv) des Personnes vivant avec le VIH et à la prévention de la mère à l’enfant.
En outre, le choix porté sur sa personne se justifie par le fait que c’est « un chef de file engagé, capable de coacher, d’inspirer et de motiver les prestataires et les partenaires, pour leur dispenser des soins de qualité supérieure. Il a également fait montrer sa capacité à influencer les décisions prises à l’échelle locale et nationale… ». Le lauréat a commencé à piloter le Programme national de lutte contre le Sida (Pnls) à partir de 1986. A la faveur d’un changement institutionnel, ce programme est devenu, en 2001, le Conseil national de lutte contre le Sida (Cnls).

Des prestataires suffisants pour réaliser la Cmu

IntraHealth a également décerné à Mme Fatima Diallo Camara, sage-femme au poste de santé Collette Senghor de Ziguinchor, le « Prix aux agents de santé de première ligne ». Celui de « l’innovation en santé » est revenu à l’équipe-cadre du district sanitaire de Bakel. Cela, eu égard à son option de miser sur les potentialités existantes pour l’atteinte des indicateurs. Lesquels sont liés à la survie de l’enfant, la santé de la reproduction, la lutte contre la malnutrition et les maladies prioritaires.

Pour le président directeur général (Pdg) de IntraHealth international, Pape Gaye, le choix de mettre l’accent sur les professionnels de santé relève du fait qu’ils sont essentiels pour améliorer les résultats sanitaires et atteindre les objectifs de développement. « Nous savons que les prestataires de soins jouent un rôle essentiel dans l’amélioration de la santé. De plus, les investissements dans les ressources humaines pour la santé sont d’une importance cruciale pour garantir l’accessibilité accrue aux services de soins de qualité », a-t-il indiqué. M. Gaye a souligné aussi le rôle déterminant de ces prestataires dans la réalisation de la Couverture maladie universelle (Cmu) dont l’objectif ne pourrait être atteint sans un investissement dans le personnel de santé.

Le secrétaire général du ministère de la Santé et de l’Action sociale, Moussa Mbaye, a abondé dans le même sens. Selon lui, le lien entre la Cmu et les ressources humaines est une « évidence absolue ». Ce faisant, il a insisté sur l’impérieuse nécessité d’un engagement fort de tous les acteurs pour la mobilisation des ressources, en vue d’un recrutement d’agents de santé en nombre suffisant et de qualité.

De son côté, la directrice de l’Usaid, Susan Fine, a indiqué qu’en 2013, son organisme a appuyé la formation de presque 30.000 prestataires en santé infantile et en nutrition. « Au total, environ 60 % des prestataires de santé opérant aujourd’hui au Sénégal ont été formés avec l’appui de l’Usaid », a-t-elle révélé.

Ibrahima BA

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !