Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Me Wade à l'inauguration de l'hôpital de Pikine : « Améliorer l’accessibilité des soins et décongestionner les hôpitaux traditionnels de la capitale » - 27/12/2006 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le chef de l’Etat, Abdoulaye Wade, a procédé hier à l’inauguration du Centre hospitalier de Pikine. Un bijou d’une valeur de près de 7 milliards de nos francs financé avec l’appui de la coopération espagnole. La banlieue dakaroise a réservé hier dans l’après-midi un accueil coloré au chef de l’Etat, le président Abdoulaye Wade à l’occasion de la cérémonie d’inauguration de l’unique Centre hospitalier de Pikine.

Me Wade, qui avait à ses côtés l’ambassadeur d’Espagne au Sénégal, a saisi l’occasion pour exprimer ses sentiments de profonde gratitude à Sa Majesté le roi d’Espagne et au chef du gouvernement espagnol, « son ami Zapatéro ». Il a demandé à l’ambassadeur d’Espagne au Sénégal d’être son interprète auprès des autorités espagnoles pour leur exprimer de vive voix la fierté du Sénégal de compter l’Espagne parmi ses partenaires les plus réguliers et les plus engagés dans les domaines prioritaires pour le développement.

Pour le président Abdoulaye Wade, le nouvel hôpital de Pikine va renforcer indiscutablement les capacités hospitalières de notre pays. « Il améliorera l’accessibilité des soins pour les populations de la banlieue de Dakar et permettra de décongestionner les hôpitaux traditionnels de la capitale, notamment Le Dantec et Fann, qui accueillent l’essentiel des patients de l’agglomération pikinoise », soulignera-t-il.

Le président Abdoulaye Wade a dit le caractère prioritaire de la santé dans le budget de l’Etat, ce qui explique, selon lui, les 11 % du budget national qui sont consacrés uniquement au volet de la santé.

Un hôpital à vocation nationale

Dans ce cadre, il a souligné que d’importants investissements ont été réalisés dans plusieurs hôpitaux par le gouvernement, pour l’appui au projet d’établissement. « La subvention d’investissement est passée de 264 millions en 2001 à 5 milliards en 2005 et pour la première fois, la subvention d’exploitation est passée de 4,5 milliards à 12,6 milliards de nos francs », avancera-t-il, avant d’ajouter le recrutement de professionnels de la Santé (1.700 entre 2003 et 2005) pour résorber le déficit de personnel. Dans le cadre du plan « Cobra », qui a permis de doter en personnel de santé toutes les infrastructures de Santé fermées du territoire, plus de 600 agents ont été recrutés, note-t-il.

Le président Abdoulaye Wade a fait l’annonce que l’hôpital de Pikine sera à vocation nationale et sera érigé en établissement public de troisième niveau, pouvant accueillir les populations de Pikine et de Thiaroye, mais aussi les patients en provenance des autres régions du Sénégal.

Il a félicité le ministre de la Santé et de la Prévention médicale Abdou Fall, qui fait partie des ministres qui connaissent ses ambitions, mais aussi la directrice de l’hôpital de Pikine, pour les efforts consentis pour rendre l’hôpital attractif. Il a, à cet effet, demandé aux agents de l’hôpital de Pikine de s’inspirer des conclusions sur les récentes concertations sur la réforme hospitalière ; de veiller à la maintenance de ce précieux établissement hospitalier pour en faire un modèle réussi dans le parachèvement de la réforme de notre système de santé. Il a promis d’apporter tout son concours au ministre de la Santé pour améliorer l’hôpital de Pikine, à travers l’imagerie médicale qu’il faudra, selon lui, numériser totalement.

Pour le président Wade, « l’alternance en 2000 était un rêve, maintenant, elle est devenue un rêve que tout le monde vit et qui est devenue une réalité tangible ». Les rêves sont, selon lui, comme des perles d’un chapelet. Et périodiquement, il faut qu’une perle tombe, insiste-t-il. « Et pour que l’on achève ce chapelet, cela prendra du temps, puisqu’il est très long et il ne finira jamais », commente-t-il.

Il a en outre lancé un appel à toutes les collectivités locales de Pikine, pour leur dire le grand rôle qu’elles ont à jouer dans le bon usage de cet hôpital. Il les a exhortées à investir dans le domaine du financement des soins à travers des mutuelles de Santé, qu’elles devront soutenir pour l’accès des populations aux soins et la préservation d’un service hospitalier de qualité.

Accessibilité des soins de santé

L’ambassadeur d’Espagne au Sénégal a pour sa part magnifié les excellentes relations de coopération entre le Sénégal et l’Espagne, des relations qui se sont traduites au Sénégal dans plusieurs domaines et dans diverses activités dans les régions. Il a réitéré sa disponibilité et celle de l’Espagne pour une poursuite de la collaboration basée sur l’amitié et la concorde. Mme Ada Ndiaye Camara, directrice de l’hôpital de Pikine, a remercié le président Wade et tous les membres du gouvernement, la coopération espagnole pour la construction de l’hôpital de Pikine.

Elle a salué l’objectif du gouvernement qui vise, à travers l’édification de cette infrastructure hospitalière, la décentralisation et la déconcentration des services de soins de santé et les rendre accessibles aux populations.

Elle a souligné la quête de la qualité et de la performance qu’elle a érigée au niveau de l’hôpital, comme un code de conduite, afin de maintenir le plus longtemps possible l’infrastructure hospitalière. La qualité des équipes et l’expertise de ses ressources humaines devront, selon elle, permettre de relever ce challenge.

En souhaitant la bienvenue au nom des 16 maires d’arrondissement de Pikine, Daour Niang Ndiaye a magnifié l’exemplarité de la coopération entre le Royaume d’Espagne et la République du Sénégal. Il a invité les populations de Pikine à s’approprier ce bijou capable de répondre avec efficacité, technicité et confort à toute demande de soins à des coûts supportables par toutes les bourses.

BABACAR BACHIR SANÉ

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !