Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Pathologies de la cavité : Les nouvelles techniques de prise en charge par l’hystéroscopie - 17/01/2007 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Un atelier sur l’hystéroscopie, avec démonstration sur malades, a été organisé le 14 janvier dernier à la salle de conférences de l’Hôpital Principal de Dakar. Plusieurs cas reliés aux pathologies bénignes ont été traités sur place par le Pr Stefano Bettoccho, sous les regards de plusieurs médecins. Une quinzaine de femmes ont bénéficié, le 14 janvier dernier à l’Hôpital Principal de Dakar (Hpd) de la nouvelle technique de l’hystéroscopie.

Cette dernière est une intervention qui consiste, par voie vaginale, à introduire un hystéroscope (instrument souple de la taille d’une paille) relié à une source lumineuse à fibre optique et une caméra permettant de visualiser directement l’intérieur de la cavité utérine.

Le Pr italien Stefano Bettocchi, qui était dimanche dernier à l’Hpd pour une séance de démonstration sur malades, a examiné durant plusieurs heures des cas de patientes qui sont liées à la pathologie bénigne et autres maladies endo-utérines.

Au cours de l’opération, le Pr Bettocchi a utilisé un appareil de l’hystéroscopie endo-utérine qui lui permet de regarder la cavité de l’utérine, en diagnostiquant toutes les pathologies de la patiente. Il annonce que la période de la fin des règles d’une femme est la plus propice pour réaliser de telles opérations, car permettant de diagnostiquer toutes les pathologies.
Ainsi, différentes interventions ont-ils été réalisées avec succès, même si le cas d’une femme de 52 ans a causé des problèmes au Pr Bettocchi, puisque la dame a atteint l’âge de la ménopause. Elle était victime de trois avortements à cause d’une maladie endo-utérine qui n’était pas soignée, ce qui lui a provoqué souvent des saignements.

En compagnie de ses collaborateurs, le Pr Bettocchi a effectué plusieurs opérations sous les regards de plusieurs médecins qui sont installés dans la salle de conférences pour suivre l’opération via un écran géant. Après chaque succès réalisé, le Professeur rentre dans la salle pour expliquer comment l’intervention s’est déroulée, pourquoi il a pris plus de temps sur certains cas que d’autres, etc.

En décrivant l’hystéroscopie, Stéfano Bettochi a indiqué qu’elle se déroule en ambulatoire et sans anesthésie. Sa durée varie, selon lui, de 5 à 10 minutes. Son examen a pour but d’identifier certaines anomalies de la cavité utérine telles que fibrome, polype, cloison ou tout autre pathologie endo-utérine.

Interpellé à la fin des interventions, le Pr Bettocchi réaffirme que l’intervention se fait sans l’utilisation des outils conventionnels (speculum et pince à col). Avec la nouvelle technique, l’intervention ne nécessite pas l’usage d’une salle d’opération et les patientes ne sont ni sous anesthésie, ni sous analgésie, a-t-il fait remarquer. Mais elles doivent, au préalable, être informées de la procédure, précise-t-il.

Le spécialiste italien a aussi fait savoir que la majorité des pathologies bénignes qu’il a décelées a été traitée sur place et sans désagréments.
Cette intervention est réalisée en vue de préciser le diagnostic des traitements.
L’introduction de ces nouvelles techniques constitue une révolution en matière de prise en charge des pathologies de la cavité utérine pouvant être responsable de la stérilité, a conclut Stéfano Bettochi.

EUGENE KALY

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !