Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Séminaire sur le SIDA : Comment prendre en charge les soins chroniques du VIH/SIDA - 16/01/2007 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Avec l’appui de l’ONG « Medicos del Mundo », le district sanitaire de Saint-Louis vient d’organiser une deuxième session de formation de cinq jours sur la prise en charge intégrée des soins aigus et chroniques du VIH/SIDA chez l’adolescent et l’adulte. Ces ateliers organisés au centre « Espace-jeunes » et dans les locaux de l’Éducation pour la santé ont été animés et supervisés par le médecin-chef de la région, le docteur Mamadou Diop, le Dr David Masson, représentant « Medicos del Mundo », le Dr Mme Khady Fall Traoré, adjoint au médecin-chef du district sanitaire de Saint-Louis, et la coordonnatrice régionale de la santé de la reproduction Mme Até Fall.

Au centre « Espace-jeune », la formation a touché une trentaine de prestataires du district sanitaire et un groupe de six médecins-chefs des districts de la région.
La deuxième session de formation a réuni dans la salle de réunion de l’Éducation pour la santé, des infirmiers, sages-femmes, des assistants sociaux et des représentants de l’équipe cadre du district sanitaire de Saint-Louis.

Les cours ont porté sur les traitements aux antirétroviraux qui sont des traitements à vie et qui permettent de stopper la multiplication du virus (traitement qui ne guérit pas le malade). Il s’est agi, selon le Dr Khady Fall Traoré, d’apprendre aux séminaristes comment convaincre le malade à prendre ses médicaments aux heures prescrites. Ce dernier doit accepter de prendre ses médicaments après avoir eu une idée précise du bénéfice qu’il pourrait tirer du traitement aux antirétroviraux, des médicaments qui sont aujourd’hui disponibles et gratuits dans les régions.

Cette formation des cliniciens et des infirmiers, qui s’inscrit dans le cadre de la décentralisation des Arv, permet de faire en sorte que le médecin soit aidé régulièrement par d’autres agents dans la sensibilisation des malades qui consiste à obtenir « le consentement éclairé du patient ».

MB. K. DIAGNE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !