Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre le Vih/sida à Foundiougne : Le médecin-chef de district appelle à l’abandon du lévirat et de la circoncision traditionnelle - 01/03/2006 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le district sanitaire de Foundiougne ambitionne de renforcer la sensibilisation des populations dans le cadre de la lutte contre le Vih/Sida. Dans cette lutte, il faut que certaines pratiques traditionnelles, notamment le lévirat et la circoncision traditionnelle, soient abolies. La déclaration a été faite, jeudi dernier, par le médecin-chef de district de Foundiougne, Dr Diambogne Ndour, à l’issue de la réunion du Comité départemental de développement (Cdd) de Foundiougne.

Au cours d’un Cdd, le médecin-chef de district de Foundiougne a indiqué que les autorités administratives, les leaders religieux et les leaders d’opinion ont été sensibilisés sur la situation du Vih/Sida dans le district sanitaire de Foundiougne. Selon Dr Diambogne Ndour, le district ne dispose pas de données de prévalence, mais les données du laboratoire du centre de santé ont montré qu’il y a une fréquence élevée des cas de Vih/Sida dans le district sanitaire de Foundiougne dans la mesure où, en un an (du 14 février 2005 au 6 février 2006), 31 cas de Vih/Sida ont été dépistés au niveau du laboratoire. “ Ce sont des données qui ne reflètent pas la réalité dans la mesure où nous avons beaucoup de malades qui sont vus au niveau du district de Dioffior, à Kaolack ou ailleurs et qui ne sont pas comptabilisés au niveau du district ”, a-t-elle soutenu.
Pour mieux renforcer la sensibilisation dans le cadre de la lutte, le district de Foundiougne entend dérouler un programme de sensibilisation sur le Vih/Sida. Selon le médecin-chef, le district sanitaire a eu à organiser des tournées de sensibilisation dans les villages grâce à l’appui des relais. Aussi, Dr. Ndour a fait noter que le Comité national de lutte contre le Sida a octroyé des financements aux organisations communautaires de base qui mènent des activités de sensibilisation. “ Mais, nous nous rendons compte que le changement de comportement ne s’obtient pas rapidement. Il y a toujours des comportements à risque au niveau du district ”, a-t-elle expliqué.

Population mobile

Ce district de Foundiougne présente un caractère particulier de par son insularité et il y a les populations qui se déplacent, les “ Loumas ”, le tourisme, la pêche. Et Dr Ndour de faire remarquer que cette mobilité des populations constitue un facteur de risques, précisant que certaines pratiques comme le lévirat et la circoncision traditionnelle dans certaines zones constituent des facteurs de risques de dissémination de la maladie associée à l’ignorance des populations.
Dr Ndour a également expliqué que c’est en fait une maladie stigmatisante que la population cache et cela concourt à augmenter la fréquence des cas de Vih/Sida. Le médecin-chef est revenu pour dire que le district a commencé à dérouler son programme de sensibilisation par ce Cdd avant la tenue des réunions de Comité local de développement (Cld) dans les arrondissements et l’organisation de deux caravanes dont l’une en zone insulaire avec l’appui des relais communautaires pour mieux sensibiliser les populations sur les modes de transmissions et sur les moyens de prévention du Vih/Sida.
“ Pour ces activités, nous les faisons avec les ressources locales. Si nous avons un appui du niveau central et des partenaires, nous allons faire un vaste programme de sensibilisation avec les visites à domicile, les causeries pour véritablement lutter contre le Vih/Sida.
Dans la même lancée, notre interlocutrice a lancé un appel à la mobilisation de toute la communauté “ parce que sans cette mobilisation, sans cet engagement de la communauté, nous ne parviendrons pas à lutter efficacement contre le Vih/Sida ”. Et Dr. Ndour a aussi lancé un appel pour que certaines pratiques néfastes, notamment le lévirat et la circoncision traditionnelle soient abolis et, pour cela, il faut que les leaders religieux et les leaders d’opinion les appuient dans la sensibilisation. “ Nous voulons également que les populations sachent que le Sida existe et qu’il y a des médicaments pour le traitement dans le cadre de la prise en charge. Et aussi le centre dispose d’un laboratoire pour le dépistage du Vih/Sida et c’est gratuit ”, a-t-elle conclu.

Oumar Ngatty Ba

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !