Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

L’hôpital général de Grand-Yoff : Le directeur déplore l’insuffisance de la subvention - 20/01/2007 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

En décorant le mercredi 10 janvier dernier, ses agents, le directeur de l’Hôpital général de Grand-Yoff (Hoggy), Saliou Diallo, a déploré la faible subvention de l’Etat qui est de 1,3 milliard de francs Cfa. Alors que les charges de l’hôpital ne cessent d’augmenter. Quatre-vingt-quinze (95) agents de l’Hôpital général de Grand-Yoff (Hoggy) ont été décorés par les autorités de cet établissement de Santé.

La cérémonie a été présidée par le directeur général M. Saliou Diallo, en présence des présidents du conseil d’administration et de la commission médicale d’établissement, ainsi que de plusieurs chefs de service.
Après avoir magnifié le mérite des récipiendaires, il les a invités à redoubler d’effort et à être plus compréhensifs. Car poursuit-il : « être professionnel de la Santé, c’est savoir mettre sa qualité au service du patient et rester à l’écoute de tous ceux qui souffrent ».

Cette cérémonie était l’occasion pour le directeur général de l’Hoggy d’évoquer les charges de l’hôpital qui ne cessent d’augmenter. Alors que la subvention de l’Etat qui est de 1,3 milliard n’a pas évolué depuis 2001. Et il donne l’exemple de la prime médicale appliquée par souci d’équité qui est passée de 120.000 à 180.000 FCfa.

L’indemnité de risque a aussi doublé. Et M. Diallo de rappeler que l’Hoggy est l’une des rares structures sanitaires à caractère public à prendre entièrement en charge la majorité du son personnel (80 %). Cela au moment où l’établissement de Santé continue à développer ses activités qui ont triplé voire quadruplé.

L’hôpital qui, en 2001, recevait 20.000 consultations en est aujourd’hui à 100.000. Mêmes tendances du côté des interventions chirurgicales, qui sont passées de 2.000 en 2001 à 6.000 en 2006. Saliou Diallo a aussi fait le point du « Plan sésame » qui est une mesure salutaire mais qui jusqu’ici est financé en partie. Il annonce dans la même foulée que la subvention de compensation du gap consécutif à la baisse des tarifs de l’hôpital (628 millions de francs Cfa) est toujours attendue.

Au nom des récipiendaires, Mme Mbaye Arame Thiandioum, a déclaré que : “cette récompense est une source de motivation”. Quant au directeur des Ressources humaines, M. Gallo Bâ, il a demandé aux récipiendaires de partager leurs expériences avec la nouvelle génération.

EUGENE KALY

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !