Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Syndicat des pharmaciens privés du Sénégal : Constance Faye Badji passe le témoin à Aboubakrine Sarr - 23/01/2007 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Aboubakrine Sarr va diriger dorénavant le Syndicat des pharmaciens privés du Sénégal. C’est le verdict du renouvellement effectué le samedi dernier à Dakar. Il a annoncé comme priorité, la guerre contre les médicaments de la rue. « Durant notre mandat, nous avons obtenu des résultats satisfaisants. Mon souhait est que ces résultats soient consolidés, car la fondation du syndicat est déjà faite. Je souhaite que la nouvelle équipe puisse faire mieux que l’équipe sortante ».

C’est par ces paroles d’encouragement que Mme Constance Faye Badji, présidente sortante du Syndicat des pharmaciens privés du Sénégal, a passé le témoin à Aboubakrine Sarr, le tout nouveau président dudit syndicat. La cérémonie de passation de service a eu lieu le 20 janvier, à Dakar, en présence des plusieurs syndicalistes. Après avoir remercié l’équipe sortante pour les brillants résultats obtenus durant son mandat, le nouveau président du Syndicat des pharmaciens privés du Sénégal a dévoilé à la presse ses ambitions.

« Ma première mission, c’est de combattre les médicaments de la rue. Ces médicaments exposent nos populations au danger et à des enjeux graves que personne parmi nous ne peut maîtriser. Et nous demandons aux pouvoirs publics de nous aider dans la lutte contre les médicaments de la rue, qui font des ravages dans les pays sous-développés », a laissé entendre M. Sarr.
Et ce dernier de s’expliquer : « nous voulons faire en sorte que les réseaux qui disposent de médicaments contrefaits soient démantelés au Sénégal ». Pour cela, le président du Syndicat des pharmaciens privés du Sénégal et son équipe comptent poursuivre dans la même lancée que l’équipe sortante, en organisant des journées de sensibilisation sur les médicaments de la rue ou contrefaits, en allant voir les populations et en leur expliquant les conséquences que les médicaments de la rue peuvent avoir sur la santé publique.

Aboubakrine Sarr, en prenant ses nouvelles fonctions, invite les autorités publiques à veiller au contrôle des médicaments frauduleux qui traversent souvent nos frontières, à cause d’un manque de vigilance.
Le nouveau bureau compte aussi mettre en place des stratégies et des mécanismes de communication. La communication, dit-il, sera une des batailles de la nouvelle équipe qui veut donner le maximum d’informations à tous ses membres à travers le pays. Car, annonce M. Aboubakrine Sarr : « nous ferons en sorte que tous les membres soient au courant de nos activités, afin qu’ensemble nous puissions relever les défis ». La nouvelle équipe, élue pour un mandat de deux ans, compte 16 membres.

E. KALY

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !