Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Enquête sur le VIH/SIDA : Les groupes à risque identifiés - 07/02/2007 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La division de lutte contre les infections sexuellement transmissibles et le SIDA vient de réaliser une enquête de surveillance combinée (biologique et comportementale) sur toute l’étendue du territoire. Les résultats ont été publiés hier, à Dakar. Les groupes cibles sont, entre autres, les militaires, les policiers, les camionneurs, les pêcheurs et les travailleuses du sexe. L’enquête a montré que certains professionnels sont plus à risque que la population générale.

Il s’agit des camionneurs et des pêcheurs. Cette révélation est du Dr Abdoulaye Sidibé Wade, directeur de la division de lutte contre les infections sexuellement transmissibles (Ist) et le SIDA (Dls). De l’avis du Dr Wade, “ des progrès sont notés dans la prévention des Ist/Vih/SIDA, surtout chez les militaires et les travailleuses du sexe dans le domaine des connaissances du VIH/SIDA, de la stigmatisation des préventions du VIH/Sid et du dépistage. En outre, il a souligné que la combinaison de l’enquête comportementale à celle biologique a permis d’identifier de nouveaux facteurs et de nouvelles situations à risques moins documentés.

Il s’agit notamment du brouillage des connaissances par de fausses croyances, augmentant le risque d’infection, de l’impact d’une séropositivité à l’Herpès sur le risque d’infection au VIH, de la fréquence des relations avec les personnes sans risque, différentes du conjoint (cibles masculins) et des relations non protégées avec des partenaires non payants ”, a-t-il dit. Les résultats de l’enquête nationale de surveillance combinée (biologique et comportementale) des infections sexuellement transmissibles et du VIH/SIDA de l’année 2006 révèlent des différences significatives entre celles des camionneurs et des pêcheurs et celle de la population générale.

“ En 2006, 0,7 % des militaires, 0,6 % des policiers, 1,4 % de camionneurs, 1,0 % des pêcheurs et 19,8 % des travailleurs de sexe sont atteints du VIH/SIDA ”, a déclaré le Dr Abdoulaye Sidibé Wade.
Selon Mme Sylva Etian, de l’Usaid au Sénégal, “ les résultats qui seront présentés vont susciter plus d’ardeur et de motivation dans la recherche d’approches novatrices pour le contrôle de l’épidémie du VIH au Sénégal ”. Quant au conseiller technique N° 2 du ministre de la Santé, M. Cheikh Issa Dieng, les résultats tirés de cette enquête sont forts instructifs.


Au-delà des chiffres de prévalence, Dr Wade propose de s’atteler en termes de comportement et de connaissances. “ Des progrès sont réalisés au niveau de la connaissance de la notion séropositivité, mais des doutes persistent sur l’existence du VIH/SIDA entre 2001 et 2006 ”, a-t-il.

KHOYANE DIOUF

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !