Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Recrudescence du paludisme à Touba : « Tous les moyens mis en branle pour vaincre le fléau », selon Dr Amadou Moustapha Sourang - 06/03/2006 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Si l’on sait que la capitale du mouridisme est le lieu privilégié de convergence de millions de fidèles, alors son extension fulgurante n’étonne plus personne. Aussi, ce brassage humain entraîne-t-il des conséquences souvent fâcheuses, allant du choléra au paludisme et autres maladies. Pour cette raison, le docteur Amadou Moustapha Sourang, médecin-chef du district sanitaire de Touba et son équipe ont mis en branle tous les moyens disponibles pour bouter cette maladie hors de la localité.
Certes, Touba la sainte a toujours présenté les caractéristiques d’une ville immense et surtout un foyer abritant la terrible maladie des mains sales.

Mais, dans cette ville, le fléau le plus récurrent demeure le paludisme quand on sait que cette année, avec cette trop grande pluviométrie qui, bien que salvatrice en milieu rural, n’en draine pas moins dans son sillage le paludisme. Et, face à cela, les autorités sanitaires de la localité religieuse, sous la houlette du docteur Amadou Moustapha Sourang, ont mis la mobilisation sociale et la sensibilisation des populations au premier rang de leurs activités quotidiennes. Dans cette lutte contre le fléau, les mouvements de jeunesses (Asc) ainsi que les groupements de femmes ont été mis à contribution, parce que constituant des relais importants.
Le médecin chef du district de Touba que nous avons rencontré dans son bureau s’est d’abord rappelé des années précédentes au cours desquelles le paludisme sévissait de façon dangereuse dans la ville et ses environs, parce qu’ayant entraîné la mort de certains patients. « Cependant, au moment où l’on croyait venir à bout de la maladie, nous avons constaté en lieu et place sa recrudescence cette année avec surtout la très forte pluviométrie reçue cette année », convient le docteur Amadou Moustapha Sourang.

Cependant, a-t-il apaisé, la situation n’est pas aussi alarmante que le pensent certains. « En effet, nous sommes parvenus à maîtriser le fléau par une action continue, malgré les quelques rares cas de choléra vécus maintenant. Nous nous sommes davantage focalisés sur le paludisme ». Pour le docteur Sourang, des sessions de formation se tiennent régulièrement à l’endroit des relais constitués d’une dizaine d’Asc et de groupements de femmes de la ville sainte. « Par ailleurs, nous avons distribué un très grand nombre de moustiquaires imprégnées (à raison de 1.000 francs Cfa l’unité) aux populations tout en leur prodiguant les conseils utiles pour faire face au paludisme ».

Apport du Conseil rural

Le médecin-chef n’a pas manqué de saluer l’apport du conseil rural « qui a mis à notre disposition 5.000 moustiquaires imprégnées. Il a aussi saisi l’occasion pour mettre en relief l’importance des consultations prénatales (en direction des femmes enceintes), et le suivi des enfants « qui constituent la frange qui paie le plus lourd tribut ». Ainsi, à Touba, l’inquiétude des populations s’estompe de jour en jour grâce aux efforts des personnels de santé du district, en étroite collaboration avec les relais formés et dont le rôle est de mobiliser et de sensibiliser leurs concitoyens sur les conséquences causées par le paludisme. Par contre, si la maladie des mains sales a connu une baisse sensible à Touba, c’est parce que les conseils du docteur Amadou Moustapha Sourang ont été suivis à la lettre, lui qui ne cesse d’inviter « au respect des règles d’hygiène édictées. Il suffit d’instaurer la propreté partout pour être à l’abri de cette maladie », a-t-il indiqué.
Il a également souligné que le plus souvent, les cas de choléra constatés proviennent des manifestations qu’abrite la ville et pendant lesquelles les aliments sont distribués un peu partout sans aucune règle de propreté. « Alors, imaginez un individu venu du cimetière ou d’un travail, plongeant ses mains à peine lavées dans un plat pour se restaurer ! C’est la catastrophe qui s’ensuit après, dans la plupart des cas », hurle-t-il presque comme pour inviter les uns et les autres à une prise de conscience afin d’éviter le pire, « d’autant que la nation a besoin de bras valides ».

Babacar Dieng

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !