Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Abdoulaye Ka : « La transformation alimentaire est un des piliers contre la malnutrition » - 19/06/2018 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Compte tenu de la malnutrition qui selon l'Oms, est la cause directe et indirecte d'un tiers des décès des enfants de moins de 5 ans au Sénégal, le coordonnateur de la cellule de lutte contre la malnutrition pense que le projet laboratoire de l'innovation, de la transformation alimentaire et de la gestion post-récolte de l'Ita est une opportunité.

« La transformation alimentaire constitue un des piliers essentiels de cette nouvelle politique de l'Etat du Sénégal de lutte contre la malnutrition. Qu'elle soit industrielle ou locale, ce pilier prend en compte l'ensemble des efforts visant à transformer les matières premières issues de l'agriculture, de l'élevage ou de la pêche en produits alimentaires destinés essentiellement à la consommation humaine.

La transformation est le procédé qui garantit la qualité des aliments sous tous ses aspects », estime Abdoulaye Kâ. Pour ce dernier, la transformation des aliments a un impact réel et un intérêt certain pour la nutrition.

Elle permet de diversifier le régime alimentaire des ménages, de conserver les aliments sur des périodes prolongées, de contribuer à améliorer la sécurité alimentaire des ménages par la constitution de réserve en prévision des périodes de soudure, d'améliorer la santé et la nutrition des ménages, de garantir l'autonomisation des femmes grâce aux revenus qu'elle procure etc.

Dans ce sens, le projet de l'Ita et de ses partenaires permet aussi un transfert de compétences auprès des Pme/Pmi pour la transformation alimentaire. C'est ainsi que le Gie Touba Darou Salam est premier bénéficiaire pour la fabrication de farines enrichies instantanées.

Cette Pmi spécialisée dans la valorisation des céréales locales est dirigée par Astou Gaye Mbacké, épouse du défunt Khalife général des mouride Serigne Mouhammadou Bara Mbacké. Cette dernière a été aussi distinguée comme pionnière des femmes entrepreneures rurales par le président Macky Sall.

Par O.kande

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !