Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Vaccination contre le cancer du col de l'utérus : Dakar représente 23 % de la cible nationale - 02/11/2018 - Agence Presse Sénégalaise - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les filles âgées de neuf ans dans la région de Dakar, cibles de la vaccination contre le cancer du col de l'utérus, représentent près de 23 % de l'ensemble de la cible du pays, a soutenu Docteur Ndéye Maguette Ndiaye, médecin-chef de la région médicale de Dakar.

"Le cancer du col de l'utérus est le premier cancer gynécologique, nous devons protéger les filles de cette maladie ", a souligné le médecin-chef de la région de Dakar.

Elle s'exprimait vendredi, lors du lancement régional du vaccin contre le virus à papillome humain qui protège contre le cancer du col de l'utérus, en présence du représentant du gouverneur de Dakar, Aissatou Touré Bâ.

Le vaccin contre le cancer du col de l'utérus qui cible les filles âgées de neuf ans a été officiellement introduit dans le Programme Elargi de Vaccination (PEV) ce 31 octobre 2018.

Cette vaccination, a rappelé Dr Ndiaye, "doit se faire au niveau des établissements scolaires, des daaras, des structures de santé mais également en stratégie déplacée dans les quartiers pour toucher la cible âgée de neuf ans".

"Le personnel de santé est bien formé pour que toutes les filles âgées de neuf ans soient vaccinées. Même les enseignants sont sensibilisés et sont prêts à encadrer cette vaccination" a-t-elle ajouté.

Selon elle, "la planification a été faite avec les acteurs qui sont sur le terrain et tout le monde est sensible à cette stratégie pour le bien des populations". Aussi, s'est-elle réjouie, "c'est une activité épousée par les agents de la santé parce qu'on sait que la prévention est essentielle dans le cadre de la lutte contre le cancer du col de l'utérus".

Au nom du ministère de l'éducation nationale, l'Inspecteur de l'Education et de la Formation, Mme. Oumy Marie Bèye a souligné que "les cancers féminins sont devenus un problème de santé publique", insistant sur l'opportunité ainsi offerte "de protéger les générations futures de ce cancer".

"Cette vaccination est une action de haute portée sociale, je témoigne de l'engagement du ministère de l'Education nationale. Nous devons tous nous mobiliser pour que toutes les filles soient vaccinées", a-t-elle lancé.

Le représentant du maire de Ouakam, Mamadou Goudiaby a invité " les relais et les acteurs communautaires à s'engager dans la sensibilisation pour que toutes les filles cibles soient vaccinées", soutenant que "le cancer du col de l'utérus est un fléau au Sénégal".

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !