Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Aucun cas de choléra signalé à Kaolack : Mais, les autorités sanitaires sonnent l’alerte - 21/03/2007 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Même si jusque-là aucun cas de choléra n’est signalé à Kaolack, les autorités médicales ont déjà sonné l’alerte dans toutes les structures de la région. On nous signale qu’au centre hospitalier, El hadji Ibrahima Niasse, un site est déjà aménagé pour recevoir d’éventuels cas de diarrhées suspects et un comité de gestion a été mis en place et déjà sur le pied de guerre. Au niveau de la région médicale, une campagne de sensibilisation en direction des populations est lancée pour amener les populations à respecter les mesures d’hygiène.

Notamment au plan individuel et collectif pour barrer la route à l’épidémie inquiétante. Du côté du service d’hygiène également des mesures sont aussi prises. Un stock de produits est déjà disponible pour d’éventuelles interventions et une brigade veille au grain eu égard à la particularité de ville-carrefour de Kaolack mais comme on le sait est classée parmi les villes les plus sales du pays. Le mythe des mouches et moustiques existe toujours ce qui fait qu’à chaque fois qu’une épidémie de choléra est signalée, la peur s’installe au sein des populations. Elle sont tout le temps dans une inquiétude totale de jour comme de nuit d’autant que la plupart paye un lourd tribut surtout au niveau des Daaras. C’est ce qui justifie cette mobilisation des autorités sanitaires de Kaolack.

M. SAGNE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !