Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


Suivez-nous :


Vous souhaitez vous abonner à Médecine d'Afrique Noire, Médecine du Maghreb ou Odonto-Stomatologie tropicale ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juin 2019
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2019
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Kaolack - Sécurité sanitaire des aliments au Sénégal : 750 nouveaux cas de cancer du foie liés à l'aflatoxine - 11/06/2019 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Alors que des études de la FAO montrent que 25% de la nourriture produite sur la planète sont contaminés par l'aflatoxine, au Sénégal, des études similaires révèlent 750 nouveaux cas de cancer du foie liés à l'aflatoxine ingérée.

420.000 personnes, dont le 1/3 chez les enfants de moins de cinq (5) ans, meurent chaque année de la mauvaise qualité des aliments consommés. Une (01) personne sur dix (10) tombe malade tous les ans du fait des maladies d'origine alimentaire dans le monde, selon des études l'OMS, projetées en 2015. Et l'Afrique est aussi le continent qui paie le tribut le plus lourd, avec 91 millions de personnes infectées annuellement et 137.000 cas de décès. Des infections et décès causés à 70% par des maladies diarrhéiques et représentant le tiers des cas répertoriés dans le monde.

Suffisant pour que, en partenariat avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) qui célébrait samedi dernier à Kaolack la Journée internationale de la sécurité sanitaire des aliments, recommande au Sénégal l'exercice d'un contrôle strict sur les aliments. Du coup, la FAO a aussi invité à une gouvernance plus saine des produits de consommation et rappelé la nécessité d'arriver à une forte mobilisation des acteurs déployés dans le secteur mixte de la consommation et la santé publique. A travers cette perspective, la FAO relève également qu'il est nécessaire de renforcer la capacité des acteurs de production d'aliments et de contrôle, mais aussi leur autonomie financière et technique afin de leur permettre de conduire à suffisance la mission qui leur est assignée. Par la même occasion, la FAO juge utile de dérouler, à côté, une large sensibilisation des populations sur les produits à consommer et en appel à la vigilance sur les éventuelles complications qu'ils peuvent causer sur la santé.

25% de la nourriture produite sur la planète contaminés par l'aflatoxine

Il faut toutefois préciser que cette dernière édition de la Journée internationale de la sécurité sanitaire des aliments a été célébrée sous le thème : « Responsabilité partagée en matière de sécurité sanitaire des aliments». Ainsi vue la réputation de la région de Kaolack considérée comme un grenier de la production arachidière, la réflexion lors de cette journée a porté cette année sur la lutte contre les aflatoxines dans l'arachide. Selon les études menées par la FAO, 25% de la nourriture produite sur la planète sont contaminés par l'aflatoxine. Ce qui constitue certes une menace pour la sécurité sanitaire des produits consommés par les populations de manière générale. Au Sénégal, des études similaires ont permis de déceler l'apparition de 750 nouveaux cas de cancer de foi liés à l'aflatoxine ingérée. Ainsi suite à la seconde phase de ce projet qui avait surtout trait à l'amélioration des capacités de surveillance intégrée et à la réponse aux urgences de sécurité sanitaire des aliments au Sénégal et au Burkina Faso, la FAO et ses partenaires techniques disent prétexter de cette journée internationale au Sénégal pour la mise en œuvre d'une large campagne de sensibilisation et communication en direction de l'ensemble des parties prenantes à cette croisade, surtout les consommateurs, afin de relever plus tard le défi de la sécurité sanitaire des aliments.

Par Abdoulaye Fall

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !