Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


Suivez-nous :


Vous souhaitez vous abonner à Médecine d'Afrique Noire, Médecine du Maghreb ou Odonto-Stomatologie tropicale ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juin 2019
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2019
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Fatick : Risque de rupture de la chaine d'approvisionnement des médicaments de la PNA (responsable) - 21/09/2019 - Agence Presse Sénégalaise - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Fatick - L'approvisionnement en médicaments des districts sanitaires et les postes de santé de la région de Fatick par la Pharmacie Nationale d'Approvisionnement (PNA) dans le cadre de des initiatives "djégué sina" et" Yek sina" "risque de connaitre une rupture ou des perturbations" à cause d'une dette de près de 200 millions de francs CFA, a appris l'APS.

"Ces risques de rupture ou de perturbations en vue dans l'approvisionnement en médicaments des districts sanitaires et points de prestations sanitaires de la région de Fatick sont causés par une dette de plus de 198 millions de francs que les comités de santé doivent à la PNA", a révélé la responsable de la Pharmacie régionale d'approvisionnement (PRA), docteur Arame Niang.

Elle s'exprimait vendredi lors d'une réunion d'évaluation du travail des comités de développement sanitaire de la région de Fatick.

"En effet, à la date du 30 août 2019, a-t-elle soutenu, il se trouve que les comités de santé de la région de Fatick doivent à la PNA une dette de 198 millions de francs CFA, dont 67 millions pour l'initiative +djégué sina+ et 131 millions de francs CFA pour le +yek sina+, deux stratégies initiées par la PNA, dans le but d'améliorer la disponibilité des médicaments dans les districts et postes de santé".

Le docteur Niang a souligné que ces créances favorisent des ruptures ou des perturbations dans la chaine d'approvisionnement des médicaments.

"Quand il y a une rupture sur ce maillon, la PNA ne disposera pas de ressources financières nécessaires pour faire des commandes, payer ses fournisseurs, et acheter d'autres médicaments", a-t-elle expliqué.

"Elle ne pourra pas s'acquitter correctement de sa mission principale qui est d'assurer la disponibilité géographique et l'accessibilité des médicaments et produits essentiels à toutes les couches de la population", a-t-elle ajouté.

"Donc, nous appelons les responsables de comités de santé, et les médecins de districts sanitaires de la région à s'acquitter dans les plus brefs délais de leurs dettes pour permettre à la PNA de continuer sa mission et nouer dans le cade des initiatives +djégué sina+ et yek sina+ d'autres conventions d'approvisionnement aves les districts sanitaires", a-t-elle lancé.

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !