Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Maladies des personnes âgées : Un futur problème de santé publique - 14/03/2006 - Le quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Au Sénégal, sur la base de chiffres fournis par le ministre de la Santé et de la Prévention médicale, on compte jusqu’à 650 mille personnes qui sont entrées dans le stade de cette vieillesse. Soit 7 % de la population.
Abdou Fall s’exprimait, avant-hier, à l’occasion des troisièmes journées scientifiques de l’hôpital général de Grand-Yoff dont un des thèmes de réflexion est «les pathologies du sujet âgé».

Et, à en croire toujours M. Abdou Fall, d’ici à 2015, cet effectif va croître pour atteindre 11%. Mais l’augmentation de cette espérance de vie ne va pas sans conséquences. «Cela va poser alors un problème de santé pour cette catégorie d’âge», prédit le ministre de la Santé. Au nombre des pathologies dont souffre le plus la personne âgée sénégalaise, figure l’hypertension artérielle, selon le professeur Amadou Moustapha Sow, auteur d’une communication sur les «pathologies des personnes âgées». Autres maladies : le cancer, le diabète, la fatigue, l’infarctus, les jambes lourdes, des maladies cardiovasculaires, des problèmes de vue, et/ou d’audition etc.
Au Sénégal, les personnes âgées ne disposent pas encore de structures sanitaires qui leur sont propres. Et le système d’assistance à cette catégorie d’âge s’appuie sur un volet institutionnel avec les organismes d’assistance vieillesse. Et aujourd’hui, à en croire le ministre Abdou Fall, sur les 650 mille personnes âgées recensées, seul 30% bénéficient d’une couverture sociale, répartis entre l’Ipres et la Caisse de sécurité sociale. Les 70 % restant, soit 450 mille personnes, n’ont aucune couverture sociale et sont prises en compte dans le cadre du système d’accès gratuit aux soins. Toutefois, d’après le ministre de la Santé, des solutions sont en vue, avec l’ouverture dès avril-mai prochain d’un institut gériatrique au niveau de l’Université de Dakar.

Ousmane I. DIA

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !