Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

SIDA : Augmentation de 54% de la distribution des ARV dans les pays en développement, selon l’OMS - 18/04/2007 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Un nouveau rapport conjoint publié mardi par l’OMS, l’ONUSIDA et l’UNICEF fait état, dans les pays en développement, d’une augmentation de 54 % de la distribution des médicaments antirétroviraux, rapporte le site Destination santé. Dans les pays en développement, seuls deux millions de patients reçoivent un traitement contre le VIH-SIDA, souligne t-on.

‘’Les efforts doivent être intensifiés pour développer leur accès ainsi que la prévention du VIH’’, selon l’OMS qui publie le rapport intitulé : ’’Vers un accès universel : étendre les interventions prioritaires liées au VIH-SIDA dans le secteur de la santé’’. Les auteurs du document soulignent qu’il reste encore de sérieux obstacles à franchir pour améliorer l’accès aux traitements anti-VIH. En décembre 2006, dans les pays en développement, un peu plus d’un quart (28%) des 7 millions de malades ayant un besoin urgent en bénéficiaient.

D’après le nouveau rapport, les efforts à venir doivent particulièrement porter sur la prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant. Dans les pays en développement, une femme enceinte séropositive sur dix bénéficie en effet d’un traitement. Toutefois, si le nombre d’enfants sous antirétroviraux a augmenté de 50% en 2006, il est resté ‘’très faible’’. L’an dernier, seuls 115 000 petits y avaient accès. Soit 15% des 780.000 qui, selon les estimations, en avaient besoin. ’’Les enfants restent la face cachée de la pandémie’’, a d’ailleurs regretté Ann M. Veneman, directrice générale du Fonds des Nations unies pour l’enfance. ’’Trop d’enfants ne reçoivent pas un traitement qui pourrait leur sauver la vie et n’ont pas accès à d’autres services essentiels’’, selon elle.

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !