Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Vélingara / Croisade contre les maladies infanto-juvéniles : Un enfant sur 5 meurt avant l’âge de 5 ans - 22/05/2007 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Avec un taux régional équivalant au double de la moyenne nationale, la mortalité infanto - juvénile est une véritable préoccupation dans le Fouladou ou un enfant sur cinq meurt avant son cinquième anniversaire. Aussi, les hommes en blouse blanche ont-ils décidé d’aller en croisade contre le fléau. Le cri de cœur est de taille .Dans la région de Kolda, un enfant sur cinq meurt avant l’âge de cinq ans du fait des multiples maladies infanto-juvéniles. Pour inverser cette tendance malheureuse, les blouses blanches du district de Vélingara ont décidé d’aller en croisade contre la mortalité infanto–juvénile avec la mise en œuvre d’un paquet d’activités a travers l’imprégnation et la ré-imprégnation des moustiquaires, l’administration de la vitamine A aux enfants et aux femmes en post-partum et le déparasitage systématique des enfants âgés de 12 à 59 mois.

Selon le Docteur Ndoye, médecin-chef du district sanitaire de Vélingara « si l’accent est mis sur l’imprégnation, la ré-imprégnation des moustiquaires et l’administration du mébendazole, c’est parce que le paludisme, les parasitoses intestinales et l’anémie constituent respectivement 42% de motifs de consultation et 33% de taux de prévalence pour l’anémie dans ce district frontalier a trois pays ».

Il s’est agi donc à travers ces journées Survie de l’enfant de réduire significativement la mortalité infantile pour que conformément au droit à la vie, les enfants du Fouladou Pakao Balantacounda aussi aient la chance de célébrer plus que leur cinquième anniversaire.

A noter qu’après deux semaines d’intenses activités qui ont mobilisé médecins, infirmiers chefs de poste, matrones et autres personnels médicaux d’appoint, la satisfaction était générale puisque sur un objectif prévisionnel de 80% de cible a atteindre, Mr Ndoye a déclaré que l’objectif a été atteint et dépassé avec au bout du compte 84% d’enfants et de femmes en post-partum visités .Même si l’évaluation finale a démontré que seulement 3 % de la cible a été atteinte dans la commune. Ce qui constitue en plus du déficit communicationnel noté, la fausse note d’une opération qui a été largement appréciée par les populations qui n’ont pas manqué d’en redemander.

Par Cheikh Omar seydi

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !