Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Manque de sang dans les hôpitaux : La directrice d’Amerger Casamance déplore le déficit - 20/06/2007 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La directrice d’Amerger Casamance Mme Fatou Niang Ndiaye déclare inacceptable que les gens continuent de mourir au Sénégal à cause du déficit de sang dans les hôpitaux. Sa structure a célébré hier, à l’instar de la communauté internationale, la journée mondiale du don de sang, un geste salué par les donneurs bénévoles. « J’avais lu, dans les colonnes de la presse, le mois dernier, qu’il y a une pénurie de sang dans les hôpitaux à cause d’un déficit de donneurs de sang. Et face à cette situation, les gens continuent de mourir dans les hôpitaux à cause du manque de sang.

J’ai jugé cela inacceptable dans un pays comme le Sénégal qui a une population très jeune. Alors, je me suis sentie concernée et tout de suite j’en ai parlé à mon personnel qui, de son côté, a approuvé l’initiative ». Ces propos sont de Mme Fatou Niang, directrice d’Amerger Casamance qui a organisé hier, au sein de son entreprise, une séance de don de sang pour coller au thème de cette année « un sang sécurisé pour une maternité sans risque ». Ce qui justifie la mobilisation du personnel d’Amerger Casamance composé à 75% de femmes. Convaincue qu’une simple goutte de sang peut sauver des vies, Mme Niang indique que « donner son sang est un geste humanitaire ». Aussi, invite-t-elle les chefs d’entreprises du Sénégal en général, ceux évoluant dans le domaine de la pêche en particulier à organiser des journées de don de sang dans leurs entreprises ne serait-ce qu’une fois dans l’année. Selon Mme Fatou Niang, « c’est choquant dans un pays comme le Sénégal où la solidarité fait partie de nos valeurs culturelles que les gens meurent à cause du déficit de donneurs de sang ».

Le secrétaire général de l’Association nationale des donneurs bénévoles de sang du Sénégal (Andobes), M. Thierno Leconte Seck tout en saluant cette initiative de la directrice d’Amerger Casamance, a invité les chefs d’entreprises à imiter ce bel exemple de solidarité.

« Si tous les chefs d’entreprises organisent, ne serait-ce qu’une fois dans l’année, une journée de collecte de sang, cela serait d’un apport important dans la lutte contre le manque de sang au Sénégal », indique-t-il. M. Seck au nom des donneurs bénévoles du Sang souhaite également que les entreprises de presse participent à la promotion du don sang en mettant, chaque semaine, à la « Une » de leur journal un bandeau de publicité gratuit qui permettrait ainsi d’inciter les Sénégalais à donner du don sang.

Eugène Kaly

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !