Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Radiothérapie contre le cancer : Le Sénégal en pionnier dans la sous-région - 30/06/2007 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le chef de l’Etat, Abdoulaye Wade a inauguré le 27 juin, l’unité de radiothérapie de l’Hôpital Aristides Le Dantec qui devient ainsi l’unique établissement sanitaire dans la sous-région à disposer de cette technologie. L’unité de radiothérapie inaugurée par le chef d’Etat, Abdoulaye Wade offre des avantages comparatifs en matière de traitement du cancer. « La plupart de ces cancers sont complètement curables », explique le directeur de l’Institut de lutte contre le cancer de l’Hôpital Aristides Le Dantec, Professeur Mamadou Diop. L’appareil d’oncologie pédiatrie permet de prendre en charge le cancer chez l’enfant. L’autre appareil réceptionné est la bombe à cobalt qui est un instrument de radiothérapie. « Les femmes atteintes par le cancer du col de l’utérus viennent tardivement faire des consultations. Elles arrivent à un stade avancé de la maladie. Nous ne pouvons pas les opérer. Mais la radiothérapie permet de réduire le volume tumoral et rend ainsi possible l’opération », souligne le professeur. La radiothérapie est aussi efficiente pour le nettoyage des résidus microscopiques restant sur la zone d’intervention après la chirurgie.

L’inauguration de la première unité de radiothérapie en Afrique de l’Ouest par le chef de l’Etat est une source de motivation des praticiens de l’Institut. « Nous sommes heureux du déplacement du président de la République pour l’inauguration de ces nouvelles acquisitions. Cela nous encourage dans notre mission de prise en charge de cette pathologie complexe », dit, Mamadou Diop. Par ailleurs, il fait savoir que c’est avec la volonté du chef de l’Etat que la convention a été signée entre le ministère de la santé et l’Institut national de cancer (Inca) de Paris. Au niveau de ce service de l’Hôpital national, les spécialistes du cancer saluent l’implication de l’épouse du chef de l’Etat pour la rénovation des locaux de l’institut et l’encouragement qu’elle apporte à ses agents.
Les partenaires ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin. Ils envisagent de fournir d’autres appareils pour compléter le plateau technique de l’Institut et se conformer aux recommandations.

« Nous devons installer très prochainement un appareil de simulation à rayons X qui permet de faire le repérage du volume tumoral dans la zone à traiter, et aussi une unité de curiethérapie pour traiter des pathologies des cancers du col de l’utérus », révèle le président de l’ONG Physicien médical sans frontières Daniel Taisant, une ONG qui s’occupe du transfert des compétences.

IDRISSA SANE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !