Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Programme de renforcement de la nutrition : Une couverture exhaustive pour la phase II… - 30/06/2007 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le programme de renforcement de la nutrition (PRN) entre dans sa deuxième phase. A Louga où 53 703 enfants sont ciblés, le programme compte surtout sur l’implication effective des collectivités locales pour atteindre ses objectifs. Améliorer l’état nutritionnel des populations et particulièrement la croissance des enfants de moins de deux ans, et renforcer les capacités institutionnelles pour la mise en œuvre et l’évaluation de la politique de nutrition. Tels sont entre autres les objectifs visés dans le cadre de la seconde phase du programme de renforcement de la nutrition (PRN). Ce programme qui entre en action au courant de la mi-juillet va toucher toutes les régions du pays.

Outre cet élargissement, la phase II mettra l’accent, entre autres, sur le renforcement de la multisectorialité, l’apprentissage par l’action et une responsabilisation plus accrue des collectivités locales. "C’est là l’une des orientations nouvelles et des innovations de taille dans la poursuite des objectifs d’amélioration de l’état nutritionnel des enfants "explique le coordonnateur régional du programme à Saint Louis et Louga. A en croire Momar Thiam, la situation nutritionnelle s’améliore beaucoup, comme en témoigne l’évolution des indicateurs issus des enquêtes démographiques. On note en particulier une baisse de 17% de l’insuffisance pondérale et de 8% de la maigreur, le passage du retard de la croissance de 22% à 16%. A Louga entre 2004 et 2007, le taux de prévalence de la malnutrition chez les enfants est sensiblement réduit passant de 24% à 6,6%. Ce résultat est selon lui le fait de l’efficacité des interventions de nutrition dont le PRN dans sa première phase.

"Aujourd’hui l’enjeu est donc de porter à plus grande échelle cette expérience réussie pour réduire le maximum possible la malnutrition surtout dans les zones rurales" a laissé entendre le coordonnateur régional du programme. C’est ainsi pour cette deuxième phase toutes les régions du pays seront touchées. Au total, 53 703 enfants âgés de moins de deux ans vont bénéficier du programme qui repose sur la stratégie de prise en charge intégrée des maladies de l’enfant (Pcime), un paquet d’activités constituées de suivie promotion de la croissance de l’enfant, avec un important volet IEC. Le PRN phase 2 sera lancé à la mi-juillet.

OUSMANE MBENGUE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !