Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

21ème journées annuelles de chirurgie : Les spécialistes diagnostiquent le secteur - 04/07/2007 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’état de la chirurgie au Sénégal est alarmant. Il est caractérisé par un personnel pléthorique non qualifié dans les hôpitaux, des débrayages à tous les niveaux, trois chirurgiens pédiatriques pour tout le pays depuis 30 ans, en fonction à Dakar. C’est-là, le réquisitoire fait par des professeurs d’université et des scientifiques qui ont tenu hier un point de presse à la Faculté de médecine, en prélude aux 21èmes journées annuelles de la chirurgie du Sénégal, prévues les jeudi 5 et vendredi 6 juillet prochain à Dakar.

La chirurgie au Sénégal va mal. Les spécialistes de la question qui faisaient part à la presse hier mardi 3 juin des préparatifs des 21ièmes journées annuelles de chirurgie ont fait un réquisitoire sans appel du secteur sanitaire de ce pays.

Selon le Professeur Babacar Fall président du comité scientifique, il est difficile en effet, de faire l’état des lieux du secteur de la chirurgie. Selon lui, il est fréquent à tous les niveaux de voir des débrayages dans les différents centres hospitaliers. C’est parce qu’il y a réellement un problème de gestion du secteur. Il a rappelé que des audits avaient révélé un recrutement pléthorique de personnel non qualifié dans les hôpitaux. Ensuite il a indiqué en verve, que très peu d’étudiants sénégalais sont formés à cause d’un déficit criard de sponsors. Il faut en l’occurrence que le ministère de la Santé octroie des bourses aux étudiants pour qu’ils puissent se spécialiser. Le chirurgien a souligné que la majorité de ses collègues est en fonction actuellement à Dakar. Impossible de voir les spécialistes à l’intérieur du pays. A en croire le professeur Fall, au 21éme siècle, la médecine a évolué mais il n’existe aucun chirurgien généraliste au niveau des régions. Ils sont tous présents dans la capitale.

En dépit de tous ces problèmes et des conditions de travail non adéquats avec un plateau technique qui laisse à désirer ; des résultats probants ont été enregistrés a-t-il souligné.
Le professeur Ibrahima Fall affirme qu’il n’existe que trois chirurgiens pédiatriques pour tout le Sénégal depuis une trentaine d’année. D’ailleurs, selon lui le plateau technique est devenu obsolète à cause du surnombre de malades du Sénégal et ceux venant de la sous-région, qui sont traités dans les structures sanitaires comme l’Aristide Le Dantec.

Sur la question des journées annuelles de chirurgie, le Dr Baye Karim Diallo a annoncé que plus d’une centaine de communications sont attendues. 24 e-posters portant sur les reprises chirurgicales, la chirurgie plastique et (re)constructive esthétique, feront également l’objet d’importantes communications.
De même, il est prévu un symposium sur les cancers chez l’enfant et une conférence portant sur le SIDA et la chirurgie.

Par Cheikh Tidiane MBENGUE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !