Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Baisse du taux de la malnutrition à Kaolack : Les bons effets de quatre années de sensibilisation - 17/07/2007 - Le quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La Commission de lutte contre la malnutrition (Clm) a organisé les 04 et 05 juillet 2007 une visite de terrain à Kaffrine et Touba pour montrer les «quelques réalisations clefs» de la première phase du Programme de renforcement de la nutrition (Prn, 2002-2006). Les responsables de ce programme se disent satisfaits des résultats obtenus dans la région de Kaolack avec une baisse du taux de la malnutrition de 72% chez les enfants de moins de 36 mois. Toutefois, la Clm compte impliquer davantage les collectivités locales lors de la seconde phase qui s’étend de 2007à 2011. Située à 5 km du département de Kaffrine, dans la région de Kaolack, la communauté rurale de Kathiote est un véritable bled. Elle se distingue par l’extrême pauvreté des populations. Des maisons disposées de manière dispersée le long des pistes chaotiques mènent aux villages de cette contrée toute perdue dans le Saloum, avec son tapis herbacé très sec où broutent tranquillement des ovins rabougris. De loin, on aperçoit les paysans désœuvrés, le regard hagard, à l’arrivée de la caravane des responsables du Programme de renforcement de la nutrition (Pnr) dont bénéficient les populations de cette localité, à l’instar de cinq autres collectivités locales de la première phase (2002-2006). Lequel programme a été mis en œuvre par l’Organisation non gouvernementale (Ong) World Vision Sénégal dans le cadre du Projet de renforcement nutritionnel dans le district sanitaire de Kaffrine (Prnk).

Fort des «résultats satisfaisants» et pour «partager l’expérience prometteuse», une excursion a mené la caravane «Nutrition tour» dans le village de Tissé, situé à 20 km du chef-lieu de Kathiote. A 16 h, sous une chaleur torride, le convoi s’immobilise devant la case de santé de Thissé où vivent 539 âmes. A l’accueil, des gavroches massés devant la porte du bus convoyant la délégation du Prn ainsi que les journalistes. Assises à l’extérieur de la case de santé, des femmes parées de beaux atours tiennent leurs bébés, alors que d’autres assistent à même le sol, à la causerie sur la santé animée par l’une d’entre elles, appelée relais (suite à une des formations reçues de la part des Agences d’exécutions communautaires (Aec).

Dans sa prestation, un relais communautaire, a mis en exergue l’importance des Consultations prénatales (Cpn) et la pratique de l’Allaitement maternel exclusif (Ame), qui, selon une enquête réalisée par Knowledge, Practice and coverage (Kpc), ont connu une augmentation respective de 61 et 66%. Aussi, de 15%, le pourcentage de ménages utilisant du sel iodé est passé à 40,9%, etc. A l’intérieur de la case, un stand pour expliquer les vertus culinaires qui permettent à l’enfant d’avoir une bonne nutrition, à partir de céréales locales et de légumes, bien exposés sur une table où l’on retrouve de la farine enrichie (mélange du maïs, mil, haricot, arachide), farine d’haricot, entre autres produits. Selon un des relais, chacun de ces aliments a une fonction bien précise. «Il y a des aliments constructeurs, énergétiques, protecteurs», précise-t-il.

Ensuite, c’est l’étape de la pesée. Il s’agit là de regarder le poids de l’enfant pour déterminer son degré nutritionnel. En effet, le point de prestation couvre 281 enfants de la communauté rurale de Kathiote.

Et d’après la fiche d’identité établie par les structures de Kaolack, le Prn, à travers la mise en œuvre des projets des Aec, Asbef, Africare et World Vision, est intervenu dans les quatre districts sanitaires (Kaffrine, Kaolack, Koungheul, Nioro) et deux collectivités locales de la région. A l’issue de la première phase, les données indiquent une baisse de la malnutrition de 72%, chez les enfants de moins de 36 mois dans les zones couvertes par lesdits projets. Les pratiques de l’allaitement maternel exclusif et les consultations prénatales ont connu, selon la fiche, des augmentations de 60% et la consommation de sel iodé par les ménages est passée de 28 à 54%.

Daouda GBAYA

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !