Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Téne –Toubab : Lutte contre la tuberculose ; Plaidoyer en milieu rural - 01/08/2007 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La journée régionale de lutte contre la tuberculose a été célébrée dans la journée du 30 juillet 2007 à Téne -Toubab dans la communauté rurale de Sindia (Arrondissement de Sindia) au niveau du département de Mbour. Les infirmiers chef de poste de santé du district sanitaire de Mbour ont fait le déplacement pour s’associer à cette manifestation. Panel avec des spécialistes de la tuberculose, sketches, discours, étaient au rendez-vous pour porter la sensibilisation au sommet et gagner le pari du dépistage, du traitement jusqu’à guérison et du bannissement de la stigmatisation des tuberculeux. La gratuité du traitement contre la tuberculose et la disponibilité des médicaments dans les centres, postes et cases de santé sont évoquées.

Pour le docteur Ndella Gning Konaté, responsable en Iec (information, éducation, communication ) au niveau du programme national de lutte contre la tuberculose, la tuberculose est à combattre de manière très systématique. Elle a invité à un front pour atteindre l’objectif fixé de dépister 70 % des cibles. Ensuite, elle a demandé de faire suivre au malade le traitement jusqu’à la guérison. Selon elle, il faut s’intéresser aux enfants de 0 à 5 ans.
Pour Marie Sarr Diouf le médecin chef du district sanitaire de Mbour ,le thème « Tuberculose ici, tuberculose partout » est très expressif. Il met en évidence ,la nécessité d’augmenter les stratégies pour hausser le taux de dépistage. Elle a rappelé la tradition de lutte contre la tuberculose du district sanitaire de Mbour. Un médecin chef de district y a initié, il y a quelques années la décentralisation du traitement contre la tuberculose. Elle compte renforcer les efforts entrepris et associer les services techniques et les écoles à faire front contre la tuberculose.

Selon Madame Ndiaye représentant l’Usaid, le programme de santé communautaire avait eu à prendre en charge la tuberculose et le paludisme. Elle a invité à un renforcement du dynamisme enregistré dans les quatre districts sanitaires du département de Mbour (Mbour, Joal-Fadiouth, Thiadiaye et Poponguine) pour une augmentation du dépistage passif. Dans son appel pour un plaidoyer ,elle a demandé à ce que la sensibilisation soit accentuée sur les arrêts volontaires du traitement. Elle a indiqué tous les dangers liés à une interruption du traitement qui peut entraîner des conséquences fâcheuses pour le malade par une rechute. Elle a pris note du déficit et de l’insuffisance de supports en Iec ,indispensables dans la décentralisation du travail de sensibilisation et de traitement de la tuberculose et un meilleur suivi communautaire.

Ndéné Seck, le président départemental de l’association de lutte contre la tuberculose, regroupant des malades, des guéris des maladies et des non encore infectés ont insisté sur l’importance de dénicher les malades et de les soigner. Il a déploré que certains malades répugnent encore à se faire connaître pour disposer ensuite du traitement gratuit de la tuberculose. Ousmane Lo, le présisdent du conseil rural de Sindia a abordé le poids de la tuberculose au niveau des masses rurales laborieuses . A l’en croire, le thème de la lutte contre la tuberculose mérite une définition d’actions concertées. Il a demandé l’appui de l’Etat et des partenaires pour un meilleur investissement dans la santé. Pour lui en dehors de la tuberculose , les malades du monde rural restent affectés en dehors de leur pathologie à un manque d’infrastructures. A l’absence de pistes praticables ou d’ambulance ,s’associent des types et moyens de transport qui nuisent le malade. Ainsi, aux charrettes, taxis-brousse s’ajoutent les distances pour rejoindre les structures sanitaires.

Par Samba Niébé BA

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !