Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Rencontre du comité régional de l’OMS à Brazzaville : La sécurité alimentaire, le diabète, l’onchocercose et le choléra sur la sellette - 05/09/2007 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La 57ème session du Comité Régional de l’OMS pour l’Afrique s’est achevée vendredi dernier à Brazzaville (Congo). Au terme de cette rencontre qui a réuni les différents acteurs de la santé en Afrique, cinq résolutions majeures ont été adoptées pour combattre le diabète, l’onchocercose le choléra et l’insécurité alimentaire. Les rideaux sont tombés sur la 57ème session du Comité régional de l’Oms pour l’Afrique qui s’est déroulé à Brazzaville. Cinq nouvelles résolutions ont été prises à l’issue de cette rencontre. L’une consiste à des orientations pour la mise en œuvre du Budget Programme 2008-2009 dans la Région Africaine. Ensuite, deux autres ont porté respectivement sur la sécurité alimentaire, la prévention et le contrôle du diabète alors que les deux dernières portent sur l’intensification de la lutte contre l’onchocercose et le choléra dans la Région africaine.

Selon le communiqué final de cette rencontre, la résolution sur le Budget Programme invite le Directeur Régional de l’OMS à assurer que la planification opérationnelle, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation se fassent en étroite collaboration avec les autorités nationales. Elle exhorte également le Directeur Régional, le Dr Luis Gomes Sambo, à poursuivre les efforts de mobilisation des fonds et le plaidoyer avec les bailleurs de fonds et les partenaires au développement pour qu’ils assouplissent les conditionnalités liées aux contributions volontaires.

La résolution sur la sécurité sanitaire des aliments exhorte, entre autres, les Etats Membres de la Région africaine de l’OMS (46) d’inclure cette composante dans les politiques nationales générales de développement, de renforcer la surveillance des maladies d’origine alimentaire dans le cadre des systèmes nationaux et régionaux de surveillance intégrée de la maladie et de riposte, de mettre en place des mécanismes pour améliorer la prise de conscience du consommateur sur les activités portant sur la sécurité sanitaire des aliments, et d’établir des liens et une coordination entre les organismes chargés de la sécurité sanitaire des aliments.
La stratégie sur le diabète vise à mieux prévenir, prendre en charge et contrôler cette maladie afin de réduire la charge de morbidité, et d’améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de diabète. Les pays sont exhortés de développer ou renforcer les politiques, plans et programmes nationaux ciblant le diabète, de développer et de mettre en oeuvre les activités de surveillance intégrée et de prévention primaire des maladies non transmissibles y compris le diabète, de mobiliser et allouer des ressources pour prévenir et contrôler le diabète.

Sur la question du choléra qui est une maladie récurrente dans la sous région, la résolution exhorte les Etats Membres d’accorder la priorité à l’élaboration de plans multisectoriels intégrés à moyen et long termes pour remédier à la situation du choléra dans leurs pays ; d’intensifier le plaidoyer en faveur de la prévention et du contrôle du choléra ; de mener le plaidoyer en faveur de la mobilisation des ressources pour le renforcement des programmes d’approvisionnement en eau potable et en aliments sains, et d’hygiène du milieu. Les pays devront aussi renforcer les capacités nationales dans les domaines de la surveillance, du dépistage précoce, des investigations, de la confirmation en laboratoire, du partage de l’information, de la prise en charge des cas en vue d’endiguer rapidement toute flambée de choléra ; diffuser des matériels de promotion de la santé qui ciblent différents publics pour promouvoir l’hygiène personnelle et les comportements sains.

Enfin la résolution sur le contrôle de la maladie de la cécité des rivières exhorte les Etats Membres d’inclure la lutte contre l’onchocercose dans les programmes gouvernementaux de développement ; d’allouer des ressources financières pour accélérer la lutte contre cette maladie et préserver les acquis ; et d’intégrer le traitement de l’onchocercose sous directive communautaire dans le système de soins de santé, à tous les niveaux, afin de maintenir une couverture élevée du traitement et réduire la prévalence de la maladie.

Par Cheikh Tidiane MBENGUE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !