Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Santé de la reproduction : Stérilité ; Les hommes plus exposés que les femmes - 12/09/2007 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Pour lever les tabous et préjugés qui entourent la stérilité masculine, Dr Serigne Samba Ndiaye, tradi-praticien et chercheur a convié hier la presse, à son cabinet médical, pour faire part de quinze années d’expériences pratiques réussies dans la lutte contre la maladie et la défectuosité de la fonction de reproduction chez l’homme. « Une maladie parmi tant d’autres, pourtant guérissable », mais qui a atteint des proportions inquiétantes au Sénégal.

La prévalence des maladies de la reproduction et la recrudescence des pathologies liées à la stérilité, notamment masculine, ont conduit le tradipraticien Serigne Samba Ndiaye, très au fait des avancées de la médecine moderne, à convier les journalistes pour alerter mais surtout remettre en confiance les patients et les sénégalais souffrant d’hypo-fertilité.

Entouré pour la circonstance par le Dr Abou Soufiane Daffé, Urologue, de tradipraticiens et personnes guéries grâce à ses soins, il a présenté les résultats de ses recherches et de son expérience pratique réussie de quinze années autour du thème très actuel de « La stérilité masculine, les causes et ses remèdes ». A l’en croire, « il est difficile de concevoir la stérilité et on ne peut dire d’une personne qu’elle est atteinte de stérilité qu’après six mois à deux ans de vie commune ». Parmi les causes de la défectuosité de la fonction de reproduction chez l’homme, pris comme mammifère, Dr Ndiaye a relevé pêle-mêle, l’hypogonadisme ou insuffisance testiculaire, l’obstruction ou l’absence des voies spermatiques, le traumatisme testiculaire.

La production d’anticorps anti-spermatozoïdes par la femme, l’infection virale ou bactérienne généralisée, l’anomalie chromosomique, les tumeurs causées par le virus de l’oreillon, la varicocèle, l’orchite, le tabagisme, l’alcoolisme…constituent également autant de blocages pour la conception. Celle-ci requiert, de l’avis de samba Ndiaye « au moins un testicule, une production suffisante de spermatozoïdes (soit un minimum de 20 millions par millilitre de sperme) de composition normale et non infectés, aucune atteinte des voies excrétrices, aucun trouble de l’érection et de l’éjaculation) ».

Aussi, pour vaincre la stérilité masculine, il déroulera une série de remèdes et des conseils pratiques dont les bienfaits de la vitamine B6 que l’on retrouve dans le gombo, la banane, l’oignon, l’ail, le chou, le navet, les petits pois.

Le gingembre qui accroît considérablement la densité et la mobilité des spermatozoïdes et la vitamine C qui traite la stérilité masculine causée par diverses anomalies ou par une agglutination du sperme et améliore la fécondité (goyave, piment rouge…) sont également autant de remèdes efficaces qu’il a évoqués. Le tout, poursuit-il, « en laissant le temps nécessaire au sperme, soit 90 jours, pour se refaire une santé mais aussi ayant l’habitude de rester au frais, en évitables températures extrêmes et les activités physiques excessives ». C’est ainsi que, pour prévenir la stérilité, il a recommandé d’éviter « l’alcool, l’excès de médicaments et les stéroïdes anabolisants qui inhibent la fonction de l’hypophyse et modifie l’équilibre hormonal ».

En marge de la conférence, Dr Ndiaye a procédé au lancement de son site Web, le « www. Sambamara.com », pour « non pas se faire une publicité mais surtout pour partager son expérience et les résultats de ses recherches, mais aussi pour permettre aux sénégalais d’accéder aux soins ».

Par Mamadou Lamine DIEYE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !