Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Docteur Abou Soufiane DAFFE, Chirurgien urologue Chu de Fann : « Notre collaboration a eu des résultats spectaculaires » - 12/09/2007 - Walfadjri - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La collaboration entre la médecine traditionnelle et la médecine moderne fait des émules. D’autant que les traitements effectués sur la stérilité masculine par le tradipraticien Serigne Samba Ndiaye, en collaboration avec le chirurgien urologue Abou Soufiane Daffé du Chu de Fann, ont abouti à des résultats spectaculaires. ‘Je collabore avec M. Samba Ndiaye depuis des années sur la stérilité masculine. Et là, on a eu des résultats spectaculaires que la médecine moderne ne pourrait résoudre. Et ça, j’en suis témoin. Ensemble, on a eu à traiter plus d’une centaine de cas et on a eu plus de 70 % de bons résultats’, a révélé l’urologue chirurgien Abou Soufiane Daffé. Selon lui, le problème de fertilité constitue une véritable équation en Afrique. Car, explique-t-il, ‘chez nous autres médecins modernes, les consultations liées à ce genre de complications, on ne les reçoit pas souvent. Ça pose un problème de tabou. Le tradipraticien est souvent la première personne à être consultée par les personnes qui souffrent d’nfertilité’.

La tranche d’âge des personnes qui souffrent de cette infertilité masculine se situe entre 30 et 40 ans. ‘En tant qu’urologue, on reçoit le plus souvent le troisième âge pour des problèmes de prostate. Mais la tranche d’âge entre 20 et 40 ans que nous recevons, est liée à la stérilité masculine’.
Mais des résistances peuvent apparaître dans le cadre du traitement de la stérilité féminine. ‘Pour juger de la résistance, il faut trois à cinq cas.
Les cas résistants que nous avons rencontrés, se sont révélés très rebelles à la médecine moderne. Il peut également arriver des cas de rechute, mais on les traite très rapidement. Mais quand il y a un bon suivi du point de vue du traitement, on peut éviter ces rechutes’, explique le Dr Daffé.

Issa NIANG

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !