Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Santé maternelle et infantile : Des efforts restent encore à faire à Louga - 10/04/2006 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La lutte contre la mortalité maternelle et infanto-juvénile est loin d’être gagnée à Louga, malgré les nombreux efforts déployés par les services de Santé. Avec un taux de décès maternels estimé à 385 pour 100.000 naissances vivantes, un taux de Consultations prénatales (Cpn) de 51 %, un taux de couverture contraceptif de 4 %, la région de Louga est actuellement loin des normes nationales. Le bilan est loin d’être reluisant en ce qui concerne l’exécution des sous-programmes de la surveillance de la grossesse, de l’accouchement, le post-partum, l’espacement des naissances et la planification familiale.

Malgré les efforts déployés par les services de Santé de la région, beaucoup reste encore à faire. Selon Mme Oumy Mbaye, responsable du service de Santé de la reproduction, si sur le plan plateau technique l’équipement est sur place, sur le plan du personnel, la région connaît des insuffisances. En effet, la région compte un médecin pour 26.983 habitants, une sage-femme pour 27.124 habitants et un pharmacien pour 29.483 habitants. Ce qui fait que la qualité des services pose souvent problème, parce que la plupart des accouchements sont effectués par des matrones non qualifiées, même si elles sont formées. L’autre problème qui se pose avec acuité à Louga, c’est la question de la référence. Les populations sont très mobiles avec les phénomènes de la transhumance et de l’émigration et les zones sont difficiles d’accès surtout en ce qui concerne le département de Linguère, situé à 130 km de l’hôpital de référence et certains villages sont situés à des centaines de kilomètres du centre de Santé. Signalons que pour l’année 2004, la région a enregistré 11.896 accouchements assistés, soit un taux de 40 %, 1.486 à domicile dont 12.464 naissances vivantes, 478 enfants mort-nés et 48 décès maternels.

Ousmane Mbengue

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !