Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Choléra : 7 cas détectés à Saint-Louis - 24/09/2007 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le choléra est présent à Saint-Louis. Sept cas ont été recensés dans la vieille ville dont le premier samedi dernier. Pour l’heure, deux malades sont sortis après une très bonne évolution tandis que les 5 autres sont toujours hospitalisés. Pour diminuer l’incidence de la maladie, les autorités sanitaires ont entrepris des activités de mobilisation sociale et de désinfection de tous les secteurs insalubres. Entre le samedi 22 et le dimanche 23 septembre 2007, sept cas de choléra ont été enregistrés à Saint-Louis. Ces personnes qui présentent des symptômes tels que des vomissements ou de la diarrhée ont été admises au district sanitaire de Saint-Louis. Et selon madame Seynabou Ndiaye Fall, médecin-chef du district sanitaire de Saint-Louis, deux cas sont sortis après une très bonne évolution. « Les cinq autres sont encore hospitalisés parce que leur cas est plus grave », a-t-elle indiqué. Le médecin-chef n’exclut pas une épidémie. Ainsi, quatre foyers ont été relevés. Avec quatre cas, Pikine, en proie à des inondations et une insalubrité offrant un terreau fertile à la maladie, demeure le quartier le plus affecté. Les autres zones touchées sont Médina Courses, Léona-Eaux Claires et Rao.

Et pour lutter contre cette maladie dite des « mains sales », une équipe a été dépêchée aux domiciles des victimes pour désinfection. Plusieurs sites d’hébergement ont été mis sur pied. Il s’agit du centre de santé Ousmane Ngom, des postes de santé de Pikine, de Guet-Ndar et de toutes les zones rurales. Des sous brigades sont également déployées sur le terrain pour une désinfection complète.

Le choléra se propageant par l’eau et les aliments contaminés, le médecin-chef de district a fortement recommandé aux populations de prendre les précautions qui s’imposent avec l’eau et les aliments afin de minimiser le risque d’exposition. « Il ne faut consommer que les aliments bien cuits, et qui sont encore chauds lorsque servis et boire de l’eau purifiée », a-t-elle recommandé avant de demander aux populations de se laver les mains avant de manger ou de boire.

Samba Oumar Fall

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !