Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Saint-Louis : Bec de lièvre ; Des médecins sénégalais traitent six cas - 29/09/2007 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Une équipe sénégalaise conduite par le Dr Malick Diop de l’hôpital Aristide Le Dantec a pris le relais de l’équipe dirigée par le professeur Tristan pour la deuxième phase d’une série d’opérations sur des malades du bec de lièvre, initiée par le Centre hospitalier régional de Saint-Louis. Dr Diop a pu ainsi en cinq jours opérer six patients de 2 à 16 ans, en provenance de différentes régions du pays et qui souffraient de malformations bucco-faciales. Neuf malades en ORL, dont des personnes qui parfois souffrent de goitre depuis 10 ans ont été également opérées à l’occasion.

Le chef de service ORL de l’hôpital Le Dantec, qui en est à sa cinquième mission humanitaire à Saint-Louis, vient de démontrer sa disponibilité à collaborer avec l’hôpital régional de Saint-Louis, en intégrant dans son programme l’opération du bec de lièvre, pris en charge entièrement par l’institution régionale, selon les autorités médicales de la région. ‘’Pour cette phase, l’hôpital a pris le relais de Smile Train, une ONG américaine qui avait financé la première phase assurée par Dr Tristan des Iles Canaries’’, a affirmé Doudou Diouf, assistant du directeur de l’hôpital régional. Il faut souligner qu’outre Dr Diop, Dr Rudolph Diop de l’hôpital Le Dantec a également pris part à cette deuxième phase, selon le directeur de l’hôpital Babacar Ngom, qui se félicite de cette collaboration entre professionnels imbus selon lui par le même objectif de servir leur pays. A l’avenir, une équipe entièrement composée du personnel de l’hôpital régional devra elle-même assurer ces opérations.

Pour cela, il faudra atteindre selon les exigences de Smile Train un nombre de 50 opérations. Pour M. Ngom, cette deuxième phase s’insère dans sa préoccupation de rapprocher les populations de l’institution hospitalière. ’’Il faut que les familles sortent les enfants et les amènent ici pour leur traitement’’, a-t-il indiqué, notant que ces enfants marginalisés sont également à l’origine de séparation douloureuses des couples, alors qu’ils souffrent de maladies dont le traitement peut se faire sur place et gratuitement.

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !