Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Tuberculose à Kaffrine : Les autorités sanitaires tirent la sonnette d’alarme - 27/09/2007 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Malgré quelques résultats acceptables de guérison dans la plupart des structures sanitaires de la région, le constat d’un faible taux de détection et de dépistage des malades de la tuberculose inquiète beaucoup les autorités sanitaires de Kaolack. Dans la région de Kaolack, le district sanitaire de Kaffrine est considéré comme la zone la plus névralgique de la tuberculose. Pour le Dr Débé Ndiaye, de la région médicale de Kaolack, la tuberculose constitue « un ensemble de souffrances sociales et de pertes économiques au sein de la population. Mais, elle se traite et se guérit si elle est vite dépistée et soignée convenablement ».

Mais à Kaffrine, le médecin-chef du district sanitaire estime que pour l’année 2006, sur 100 tuberculeux, un taux d’abandon de 10% a été enregistré. Et les statistiques de 2007 sont en passe de confirmer les mêmes tendances. Cela, malgré la gratuité du traitement et des médicaments prescrits que d’ailleurs la plupart des populations continuent toujours d’ignorer. « Ce qui fait que ces malades, non seulement s’exposent toujours au danger de la maladie, mais aussi, ignorent qu’ils peuvent contribuer à la propagation de la tuberculose », a ajouté le Dr Malick Ndiaye du district de Kaffrine.

C’est pourquoi, lors de la journée régionale de sensibilisation sur la tuberculose tenue avant-hier à Kaffrine, sous l’égide de la région médicale de Kaolack, les autorités sanitaires ont saisi l’occasion pour tirer la sonnette d’alarme. L’inquiétude demeure toujours. Car, comme l’a si bien indiqué, le Dr Ndiaye, « ces malades considérés comme perdus de vue pour avoir arrêté le traitement vaquent tous les jours à leurs occupations et que par conséquent, exposent les autres au danger de la maladie en réémergence à cause du Sida, mais qui se transmet le plus souvent par des toux dont les gouttelettes se suspendent en l’air et non pas par les crachats ».

Pour tout cela, les autorités sanitaires de Kaffrine ont mis au point d’importantes stratégies pour inciter les populations à respecter les mesures d’usage. Principalement sur la nécessité pour les tuberculeux ayant abandonné le traitement de le poursuivre jusqu’à terme. Sensibiliser les populations sur le traitement qui est rendu gratuit de même que les médicaments mais aussi et surtout de faire en sorte d’éviter la stigmatisation des malades. Le tout par une bonne campagne d’information et de sensibilisation de masse.

Ce devrait aboutir « à un bon suivi-évaluation de la maladie dont seul un examen de crachat, peut véritablement déterminer l’infection », selon la coordinatrice du Programme national de lutte contre la tuberculose, Dr Henriette Cécille Diop.

Il faut noter la présence à cette journée des autorités de Kaffrine dont le préfet et le maire de la ville qui ont tous apporté leur contribution dans la sensibilisation. Et pour laquelle, plusieurs composantes de la société comme les élus, les leaders d’opinion, les relais communautaires seront impliqués pour gagner le pari du relèvement du taux de dépistage et de traitement.

MOHAMADOU SAGNE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !