Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Solidarité inter structures hospitalières : Le programme Esther mis en branle - 17/10/2007 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Réseau international de solidarité entre structures hospitalières, le programme Esther (ensemble pour une solidarité thérapeutique hospitalière réseau) vient de mettre en branle une série d’interventions au Sénégal. Dans ce cadre une enveloppe de près de 400 millions de francs a été débloquée pour le Chu de Fann et le centre Albert Royer.

Signé en avril 2002, le partenariat vient de bénéficier de deux importantes enveloppes. La première portant sur 210.616.110 Fcfa et concerne le CHU de Fann. La structure voit ainsi sa capacité de référence renforcée. Les laboratoires de parasitologie, de bactériologie, les services de pneumologie, les maladies infectieuses et le centre de traitement ambulatoire vont bénéficier d’un important équipement afin de pouvoir traiter 500 malades. La seconde subvention qui s’élève à 193 084 060 Frs Cfa, est destinée à l’hôpital Albert Royer. L’objectif est de renforcer le plateau d’équipement et le matériel. Ainsi 300 enfants devraient bénéficier d’une prise en charge globale incluant tout le paquet de services de base.

Le Dr Karim Diop, coordonnateur national du programme Esther / Sénégal soutient que le sens de ce programme est de renforcer les capacités pour un partenariat nord-sud en développant la continuité des soins. La subvention allouée à l’hôpital Fann va renforcer en particulier le laboratoire d’Albert Royer pour une meilleure prise en charge globale des enfants qui auparavant faisaient leur examen dans d’autres structures sanitaires.
Quant au Professeur Pierre Marie Gerard, coordonnateur de l’Agence nationale de recherche sur le Sida en France, il s’est réjoui du caractère et de l’importance du projet dont les objectifs, s’ils sont atteints, vont permettre d’entamer la seconde phase du projet.

Le Sénégal est ainsi le premier pays à avoir signé cet arrangement administratif avec Esther qui engage le ministère français de la Santé et celui du Sénégal depuis le 12 avril 2002. Cet arrangement a été signé par le Pr Awa Coll Seck et le Dr Bernard Kouchner actuel ministre de la Coopération. Toutes les conventions hospitalières entre les hôpitaux partenaires ont été signées également simultanément.
L’objectif est de former tous les acteurs clé du projet à la prise en charge des adultes et des enfants atteints du Vih/Sida, de renforcer les équipements de santé pour le suivi médical et biologiques des patients et organiser un circuit d’approvisionnement et de distribution des médicaments, y compris les Arv. Le projet vise également à renforcer et à étendre les actions de prévention de la transmission du Vih mère-enfant entre autres et de renforcer le diagnostic et le traitement des infections opportunistes.

Cheikh Tidiane Mbengue

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !