Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Hôpital Matlaboul Fawzaïni de Touba : Une bonne volonté au chevet des malades - 19/10/2007 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Ils étaient venus des quatre coins du Sénégal et de l’étranger pour sublimer Dieu, louer le prophète Mouhamad (PSL), parcourir la vie de dévotion de Cheikh Ahmadou Bamba et l’œuvre de belle facture de Sokhna Maï Bint Khadimou Rassoul, à l’occasion du « Laylatoul Khadri ». Assurément, l’édition 2007 de la « nuit des décrets divins » aura été, pour ces centaines de milliers de fidèles, une belle occasion de se retrouver à Touba, cette terre de foi, de tolérance et de solidarité. C’est dans cette même démarche de foi, suivant le Coran, qu’il faut situer la contribution du bienfaiteur, Djiby Diagne « Mon parent » qui a remis des vivres et du matériel détergent à l’ensemble des malades internés à l’hôpital Matlaboul Fawzaïni de Touba.

En effet, l’ensemble des pensionnaires admis dans les différents services de l’établissement hospitalier ont reçu des mains de Djiby Diagne « Mon parent » du savon, du lait, du sucre et... un éventail pour lutter contre la chaleur qui règne dans cette partie du Baol. Cette sollicitude manifestée aux malades a été magnifiée par Serigne Makhfouss Mbacké, fils de Sokhna Maï Bint Khadimou Rassoul. « Votre geste est fort apprécié par l’Autorité religieuse de Touba », a dit Serigne Makhfouss Mbacké qui a ajouté que « Djiby Diagne « Mon parent » est de ceux qui comprennent parfaitement la philosophie du mouridisme qui enseigne que partout et à tout instant, l’on doit faire prévaloir l’esprit d’entraide, de solidarité mutuelle et de soutien réciproque. Ce que l’on a constaté tout au long de la célébration du Laylatoul Khadri de cette année à Touba.

Ce merveilleux état d’esprit, sous-tendu par une commune volonté de vivre ensemble et de partager, a sans doute permis à cette édition du Laylatoul Khadri d’être une véritable apothéose tant par sa popularité que par la qualité des services, malgré cette foule débordante d’enthousiasme qui a pris d’assaut la cité du Khadimou Rassoul. Partout où il est passé, Djiby Diagne « Mon parent » a prononcé quelques mots de soutien aux malades et prié pour leur prompt rétablissement. Aussi, leur a-t-il demandé, au titre de leur foi, de prier pour la paix, la concorde, la fraternité et la solidarité. « C’est dans un climat social apaisé que le Sénégal pourra devenir un havre de paix et de prospérité », a conclu Djiby Diagne « Mon parent ».

C A AMATH

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !