Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Journée mondiale du diabète : « Vers une lutte contre les maladies à soins coûteux », selon le ministre - 17/11/2007 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Dans la capitale du bassin arachidier, réputée ville carrefour très fréquentée, la Ministre de la santé et de la prévention, Mme Safiatou Thiam a annoncé avec force l’ambition du Gouvernement, à travers son ministère de développer des programmes de lutte contre les maladies à soins coûteux. Mme Safiatou Thiam a saisi ainsi l’occasion de la journée mondiale du diabète célébrée à Kaolack pour faire cette révélation. Ces maladies ont pour noms le Diabète, l’hypertension artérielle, les maladies cardiovasculaires, les cancers pour ne citer que celles-là. "D’ailleurs dans le cas du diabète dont nous commémorons la journée aujourd’hui, des efforts significatifs ont déjà été déployés dans la cadre de la prise en charge. Notamment à travers les subventions sur les médicaments anti-diabétiques (insuline, anti-diabétiques oraux) pour maintenir leurs prix à des niveaux compatibles avec les ressources de nos concitoyens" a rappelé la Ministre de la santé et de la prévention médicale. Pour elle, "l’objectif dans ce domaine est d’arriver à couvrir, de façon adéquate, les besoins de traitement de ces malades à défaut de le rendre gratuit". Par ailleurs, Mme Safiatou Thiam a laissé entendre que le renforcement des moyens d’action du centre national de référence Marc Sankalé figure parmi les priorités du gouvernement.

En ce sens que cette structure constitue le centre normatif ouvert depuis 1965 et dont les acquis ont été à la base de l’élaboration du programme national de lutte contre le diabète.
"Il convient alors de le faire jouer pleinement son rôle tout en se tournant résolument vers la décentralisation du dépistage et de la prise en charge des malades comme c’est le cas dans plusieurs districts sanitaires mais également à l’hôpital régional El hadji Ibrahima Niasse de Kaolack" a indiqué la Ministre de la santé et de la prévention médicale.

Revenant sur le thème de la journée : "Diabète chez l’enfant et l’adolescent", Mme Thiam souligne que c’est une invite à accorder plus d’attention soutenue aux enfants et aux adolescents en veillant particulièrement sur deux aspects.
La thérapeutique compte-tenu du fait que ces deux catégories de personnes sont souvent porteuses de diabète de type 1 d’où, un traite des soins journaliers onéreux. Ensuite l’aspect préventif car le diabète de type 2 gagne du terrain chez les enfants et les adolescents. Ce qui, pour la Ministre de la santé doit inciter à agir dans les écoles, les lycées et collèges et même jusqu’aux universités pour la promotion d’une saine alimentation moins sucrée et moins grasse et d’une pratique régulière de l’exercice physique.

Mme Safiatou Thiam a saisi l’occasion aussi pour visiter les différentes structures et services de l’hôpital régional El hadji Ibrahima Niasse et s’enquérir de la situation délétère qui y prévaut depuis belle lurette et qui ne manque pas d’inciter un bras de fer entre l’administration et le personnel regroupé au sein de l’intersyndicale. D’ailleurs, la Ministre en a eu un avant-goût, hier puisque qu’elle a été accueillie avec des brassards rouges. N’empêche, la visite n’a pas connu de perturbations et elle a rencontré les chefs de services et les syndicats pour une séance d’explication au cours de laquelle tous les problèmes qui ne sont pas étrangers au Ministre puisque déjà consignés dans un document qu’elle a reçu, ont encore été posés.

Mme Safiatou Thiam a promis de travailler à instaurer un climat de confiance entre les parties impliquées.

MOHAMADOU SAGNE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !