Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Biosciences : Les ressources génétiques du Sorgho étalées - 23/11/2007 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

En ouvrant les travaux de la première rencontre des experts du réseau des biosciences du NEPAD de l’Afrique de l’Ouest sur le sorgho, Mme le ministre de la recherche scientifique, le Pr. Yaye Kène Gassama Dia, a plaidé pour une vision prospective sur cette ressource afin de pouvoir lutter efficacement contre la pauvreté. En organisant cette rencontre, le réseau biosciences du NEPAD a voulu faire l’inventaire et la caractérisation des ressources génétiques du sorgho, mais aussi améliorer la productivité et la transformation par les biotechnologies en Afrique de l’Ouest. Présidant la cérémonie, Mme le ministre de la Recherche Scientifique, Yaye Kène Gassama Dia, après avoir souhaité la bienvenue à tous les participants, a d’emblée mis l’accent sur l’urgence des solutions face aux problèmes de développement de l’Afrique. Notamment « la pauvreté, la malnutrition, le paludisme, le Sida, la fuite des cerveaux, etc. »

Pour Mme le ministre, cette vision de la recherche en biosciences est « une manière de satisfaire les besoins de l’Afrique dans sa globalité ». C’est pourquoi, précise-t-elle, elle reste persuadée que dans le domaine de la recherche, « nos pays ont besoin d’une approche d’innovation liée intrinsèquement aux préoccupations des communautés et à la demande sociale pour accroître les chances de créer des produits de recherche utiles à la société ».
Auparavant, elle a rappelé aux participants l’importance des résultats attendus de cette rencontre qui peuvent apporter « une réponse efficace dans la lutte contre la faim en garantissant la sécurité alimentaire et en augmentant les revenus de producteurs », lançant un appel pour que d’autres domaines des biosciences soient abordés dans le futur. Dissémination. À sa suite, le directeur de l’Institut des Sciences et de la Recherche pour le développement Agricole (Isra), a invité les participants à « travailler à transférer le matériel végétal et les connaissances aux acteurs à la base en collaboration avec des structures comme l’Agence nationale pour le conseil agricole et rural (Ancar) ». Ainsi, soutient-il, pour étendre cette culture à l’échelle nationale, « l’Isra dispose d’une banque de semences de sorgho qu’il va redistribuer aux producteurs afin d’assurer la sécurité alimentaire ».

Le Dr Macoumba Diouf n’a pas manqué de révéler que « le sorgho fait l’objet de plusieurs usages ». Car, « il n’y a pas que l’alimentation humaine et du bétail (sorgho fourrager). Le sorgho à forte dose de sucre, est utilisé pour la production de biocarburants ». D’ailleurs à la fin des travaux, les experts ont prévu d’autres rencontres en vue d’échanger davantage sur l’évolution de la recherche sur le sorgho.

Ndiogou Mbaye SARR (Stagiaire)

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !