Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Prise en charge fistules obstétricales : Un taux de réussite de 80% à Tambacounda - 11/12/2007 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Avec quelques 75 cas traités et un taux de réussite de 80%, Tambacounda met en exergue son expertise et soutient la prise en charge des fistules obstétricales en mettant en place un réseau local pour la relance et l’accompagnement. La conférence du Pr. Serigne Maguèye Guèye, urologue au bloc sanitaire de l’hôpital régional a permis de remobiliser les troupes afin de mettre l’accent sur l’environnement social.

Tambacounda ne connaît pas le nombre de ses fistuleuses. La fistule survient quand, au moment de l’accouchement, « la pression continue de la tête de l’enfant sur les tissus mous de la vessie ou du rectum aboutit à la formation d’un trou, la fistule, qui fait que la mère n’est plus capable de contrôler l’écoulement de l’urine et/ou l’excrétion des matières fécales ».Selon le Pr. Serigne Maguèye Guèye, urologue cette maladie reste un véritable drame social dont les victimes sont des jeunes filles-mères âgées de 14 à 20 ans le plus souvent. Il insiste ainsi sur la mise en commun de toutes les énergies pour soutenir le programme mis en place par l’Unfpa (Fonds des Nations Unies pour la population) avec l’appui de l’hôpital régional qui sera renforcé si le besoin se fait sentir en personnel qualifié pour opérer le plus grand nombre de malades.

Pour la création d’un réseau local, il a préconisé l’intégration des travailleurs sociaux, les communicateurs, les organisations de femmes pour prendre en amont les malades et permettre leur insertion familiale. Il s’agit, selon le Pr. Guèye de régler l’étanchéité et la contenance et ensuite de faire face à la sexualité et à la reproduction dans le cadre d’une prise en charge continue, cela pour éviter les récidives.

Selon Dr Sogo Millogo, chirurgien à l’hôpital de Tamba, sur les 75 cas, il y a eu 80% de réussite et la plus spectaculaire reste cette femme venue de la Mauritanie opérée dix fois auparavant qui a eu son salut à cause de l’équipe de Tambacounda.

Notons que ce programme de relance concerne les régions de Tambacounda et Kolda et va reprendre de plus belle pour son éradication comme c’est le cas dans tous les pays développés.

Pape Demba SIDIBE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !