Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre le Sida : 700 personnes dépistées grâce aux conseils des tradipraticiens - 18/12/2007 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Comme tous organismes engagés dans la lutte contre le VIH/Sida, l’ONG Gëstu a célébré samedi dernier au centre de recherche de la médecine traditionnelle de Pout dans la région de Thiès, la journée mondiale du Sida, une semaine après le 1er décembre. Une occasion pour les tradipraticiens de l’ONG Gëstu, de révéler que 700 personnes ont été dépistées grâce à leurs conseils. Ce sont 700 personnes qui ont été dépistées grâce aux conseils des tradipraticiens sénégalais de l’ONG Gëstu qui, selon son président Mamadou Bâ, s’est engagée dans la lutte contre le VIH/Sida à travers des campagnes de sensibilisation et d’orientation de personnes vers les structures de dépistage volontaire anonyme.

Venus de toutes les régions du Sénégal, les tradipraticiens ont participé samedi dernier, au Centre de recherche de la médecine traditionnelle de Pout, localité située dans la région de Thiès, à la journée de présentation des résultats et des acquis de recherche de la médecine traditionnelle dans la lutte contre le Sida. « Car nous voulons ensemble avec les médecins et tous ceux qui œuvrent dans la lutte contre le Sida à éradiquer la pandémie loin de nos foyers », a déclaré Mamadou Bâ au nom de ses camarades.

Appuyé par Osiwa, les tradipraticiens, se sont engagés ainsi dans la lutte contre le VIH/Sida, qu’ils considèrent comme une maladie mystérieuse parce que personne n’arrive à trouver des solutions pour la stopper. C’est pourquoi, ils ont décidés en collaboration avec la médecine moderne à conseiller, à sensibiliser et à orienter des patients vers les structures de dépistage. Selon Mamadou Bâ, le fait d’orienter plusieurs centaines de personnes vers ces structures est déjà un grand pas dans la lutte contre le VIH/Sida. « Cela fait partie de nos stratégies de recherche dans la lutte contre le VIH/Sida », s’est-il glorifié.

Mais, au niveau des tradipraticiens regroupés ou encadrés par Gëstu, les recherches sur le Sida se poursuivent, a indiqué le président de l’ONG Gëstu, avant d’informer que les tradipraticiens comptent descendre en milieu rural pour sensibiliser les populations sur les méthodes de prévention du Sida.
Entouré de plusieurs dizaines de tradipraticiens dont Bertrand Diamacoune Senghor, M. Ba a précisé que malgré les recherches faites sur le Sida ces derniers temps aucun tradipraticien faisant partie de son groupe n’ose dire qu’il peut soigner le Sida. « On ne peut pas soigner le Sida pour le moment, mais nous ne désespérons pas, car le travail de recherche se poursuit », a-t-il insisté.

Seulement, a rappelé Mamadou Bâ « on peut donner des médicaments pouvant arrêter la diarrhée, les vomissements, c’est-à-dire des médicaments qui permet de soulager le malade ».

E. Kaly

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !